Titre : Annam, Quang Nam, Mi Son, vers 1923 – Mur nord de l’édifice D1 (2)

Notice : Vue générale de la tour A1, vue de l’angle sud-ouest, avant son débroussaillement. On aperçoit, à gauche de la tour principale, le petit édicule sud (tour A3), et, en avant de l’angle sud-ouest, les vestiges du petit édicule sud-ouest (tour A2). ” Le cirque de Mi Son, à 15 km environ de Tra Kieu est le centre d’une capitale où se sont succédées diverses dynasties cham. Il en reste d’importants vestiges. A Mi Son, ou plus exactement dans le cirque de Mi Son, où 68 édifices ont subsisté, se trouvait une agglomération extrêmement importante. [en réalité, Mi Son fut surtout une capitale religieuse, la capitale politique se trouvant à Tra Kieu]. Les édifices sont répartis en huit groupes [que Parmentier a désigné par les lettres A à H] établis sur des éminences de faible hauteur et dans le fonds de la vallée. … L’étude extrêmement intéressante de M. Parmentier fournira aux touristes tous les détails sur les monuments. L’état de conservation de ces ruines permet d’admirer des sculptures nombreuses et en parfait état. Les bas-reliefs sont d’une richesse inouïe, les sanctuaires et les salles de dimensions grandioses ; Mi Son est l’Angkor de l’Annam. La magnifique tour A1, est de proportions grandioses et de conservation surprenante ; c’est peut-être, quoique le plus vieux, le mieux conservé des bâtiments de Mi Son. On y remarque un étage principal orné de cinq pilastres sur chaque face et d’entrepilastres moulurés, le tout orné de rinceaux extrêmement gracieux, la corniche s’unit aux pilastres par une frise à guirlandes pendantes. Au-dessus, trois autres étages en fort bon état, seul le couronnement a disparu. Ces étages ont la même composition que le premier mais avec trois pilastres seulement. Autour de ce sanctuaire principal, sur une terrasse commune existent six petits sanctuaires. “ (Ph.Eberhardt, Guide de l’Annam – 1914) Parmentier voyait dans la tour A1 de Mi Son le monument le plus ancien et le plus parfait de l’art cham. Les études ultérieures de Philippe Stern et de Gilberte de Coral-Rémusat ont permis de préciser la chronologie des monuments, datant le style de Mi Son A1 des Xe XIe siècles, et en faisant le résultat d’une longue évolution, venant après ceux de Hoa Lai (voir AP0056) et de Dong Duong (voir AP0011). Mais ce monument et les nombreuses sculptures de la même époque ont permis de définir le “style de Mi Son A1” qui correspond à la période “classique” de l’art cham, comportant de nombreux chefs-d’œuvre, comme la tour elle-même et les fameuses danseuses du piédestal de Tra Kieu (voir AP0073). Sur Henri Parmentier, voir AP0065. Sur les sites cham – Classement du Nord au Sud du Viêt Nam, voir AP1957.

Mots Clefs : Annam Quang Nam Mi Son Vers 1923 Champa – Archéologie

Christophe