Document de la semaine

e

e

e

Hué, 1929 – Assemblée Générale des membres de la Famille Impériale

(copyright AAVH Jean Cousso)
Photographie AP1503 Sogny-Marien prise devant le Palais An Ton Nhon. On reconnaît au centre Aristide Eugène Le Fol qui fut Résident supérieur à Hué de 1928 à 1931.

e

e

Notule : Conseil de la Famille Royale

 

Chaque année avait lieu dans le Palais royal, l’Assemblée générale annuelle des membres de la famille royale.
Le Conseil des membres de la Famille Royale (Ton Nhon) était une sorte de conseil de discipline et de tribunal pour les affaires où étaient intéressés les membres de la Famille Royale. Il était présidé en principe par le Résident supérieur et en fait par un membre de la famille royale de haut rang. Ses attributions étaient multiples :
– Il désignait les délégués aux cérémonies rituelles et les personnes chargées du contrôle des objets du culte des temples royaux.
– Il était chargé du maintien de la discipline de l’ensemble de la Famille Royale.
– Il était chargé de la tenue du registre de la Famille Royale.
Le Palais du conseil de la Famille Foyale,  Ton Nhon, était situé dans la citadelle, derrière le Tan Tho Vien (Musée Khai Dinh). C’était un pavillon à étages où logeaient le président du conseil et ses deux adjoints.
(Comité de Rédaction AAVH)

e

e

Sur les souverains de la dynastie des Nguyen, voir la photographie AP0594.
Sur les bâtiments de la ville impériale, voir la photographie AP1923.
Sur les Résidents Supérieurs à Hué, voir la photographie AP0714.

e

e

Le fonds iconographique collecté par Léon Sogny (1880-1947) en 40 années de service en Annam (1905-1947) constitue sans aucun doute l’un des plus précieux témoignages sur les grandes cérémonies qui ont jalonné la vie de la cour impériale de Hué et des autorités coloniales en charge du Protectorat. L’exceptionnelle qualité des images s’explique par la longue carrière de Léon Sogny dans le corps de la Garde Indochinoise, et surtout dans son rôle unique de responsable de la sécurité des empereurs, de ThanTai à Bao Dai, puis de la Sûreté générale en Annam, Il est de toutes les manifestations qu’il surveille et co-organise lui-même, au cours desquelles il s’adjoint les services de photographes privés et officiels. Ainsi, après le retour de Bao Dai en Annam (à la mort de son père l’empereur Khai Dinh) Léon Sogny accompagne le nouvel Empereur dans ses trois tournées de 1932-1933 qui font l’objet d’un reportage méthodique.