AP0075-Sallet

AP0075-Sallet

Titre : Annam, Tourane, 1931- Paul Reynaud à la résidence-mairie

Notice : Paul Reynaud sort de la résidence mairie de Tourane, au milieu d’une haie de tirailleurs annamites qui lui présentent les armes. Notule : Visite du ministre des Colonies Paul Reynaud en Indochine – 1931 L’année 1931 avait vu le succès de l’exposition coloniale de Vincennes (voir AP1477) où 7 millions de visiteurs avaient pu admirer les reproductions du temple d’Angkor ou de la pagode Mot Cot. Le succès de cette exposition avait quelque peu occulté les événements survenus peu de temps auparavant en Indochine, avec la révolte de la garnison de Yen Bay et la répression très dure qui s’ensuivit. A la fin de cette même année 1931, Paul Reynaud, alors ministre des Colonies, entreprit un voyage en Indochine, avec force publicité et accompagné d’une suite nombreuse. Il parcourut le pays en voiture du sud au nord et Tourane et Hué furent des étapes obligées de son itinéraire. A Tourane, il visita le Musée cham (AP0076, AP0077, AP0312, AP0319, AP0445). A Hué, en l’absence de S. M. Bao Dai qui terminait alors ses études en France, il fut reçu au Palais par la Grande reine mère (voir AP1601). Parmi les fonctionnaires, militaires, mandarins et autres officiels de son entourage, il ne fut question que de l’œuvre civilisatrice immense accomplie par la France dans ce territoire et de l’attachement des populations indigènes à la nation protectrice. Quelques voix discordantes s’élevèrent pourtant. C’est ainsi que, dans une lettre inédite à Albert Sallet, en date du 19 août 1931, le P.Cadière écrivait :  » M. Paul Reynaud est passé. Grand tratala ! Réunions solennelles, allocutions…Repassé, photos, magnésiums, etc. Au point de vue politique, on lui a tourné la tête dans une direction, et on a tâché qu’il ne la détourne pas de tout son voyage afin qu’il ne vît que ce qu’on voulait lui faire voir et qu’il entendit fort peu, le moins possible, ce que l’on ne voulait pas qu’il entende. On y a réussi ! «  La journaliste Andrée Viollis, qui accompagnait le voyage ministériel, publia un livre quelques années plus tard, « Indochine SOS », violent réquisitoire contre les excès du régime colonial, qui fut préfacé par André Malraux. (Comité de Rédaction)

Mots Clefs : Annam Tourane 1931 Fêtes et cérémonies Visite officielle – Résidence – Mairie Reynaud, Paul