AP0660-Sogny-Marien

AP0660-Sogny-Marien

Titre : Hué, 1939 – Léon Sogny est élevé à la dignité nobiliaire de baron d’An Binh (1)

Notice : Brevet impérial élevant M. Sogny à la dignité nobiliaire de Baron An Binh (Baron de la Paix). « Fait au Palais Kien Trung le 9° jour du 3° mois de la 14° année Bao Dai » (28 avril 1939). Sur la traduction du texte du Brevet Impérial élevant Léon Sogny au titre de Baron An Ninh, voir AP0659. Notule : Titres nobiliaires décernés par la Cour de Hué L’usage des titres nobiliaires existait en Chine depuis les temps les plus reculés. Ils furent créés sous la dynastie des Châu, c’est-à-dire plusieurs siècles avant l’ère chrétienne. Le royaume d’Annam-Tonkin et Nord-Annam actuels fut conquis par les Chinois vers le commencement de notre ère, et ce n’est qu’au Xème siècle, après quelques brèves périodes de liberté, puis d’une façon tout à fait définitive, au XVème siècle, que les Annamites reprirent leur indépendance. Mais, au cours de cette longue occupation, les Chinois avaient introduit dans le pays leurs lettres, leurs arts, leurs lois et leur étiquette de cour. C’est ainsi que les titres nobiliaires, dont l’usage a cessé en Chine depuis la Révolution de 1911, ont continué à subsister en Annam. Ils comprennent deux catégories : – A. Six titres exclusivement réservés aux princes de sang royal étaient, dans l’ancienne Chine, dévolus aux rois et princes tributaires, ainsi que douze autres titres moins importants destinés aux descendants des princes du sang, avec diminution d’un degré à chaque génération. – B. Cinq titres de noblesse réservés aux mandarins, quelle que soit leur origine (apparentés à l’Empereur ou d’origine populaire), pour récompenser les mérites, et, plus particulièrement, les mérites militaires : Công, Huu, Bo, Tö et Nam. Ainsi qu’il est indiqué plus haut, ces titres (A et B) sont transmissibles au fils aîné, avec diminution d’un degré à chaque génération. A la suite de l’installation de la France en Indochine, la terminologie suivante fut admise pour désigner les dignitaires nantis de titres de noblesse : – Prince, pour les six titres mentionnés à la catégorie A. Et, pour les cinq titres de la catégorie B, que certains ont comparé à nos  » comtes d’Empire  » : – Duc pour Công. – Marquis pour Huu. – Comte pour Bo. – Vicomte pour Tö. – Baron pour Nam. Aucun protocole n’a réglementé la question, mais plus de 50 ans d’usage ont définitivement consacré ces termes. (Index du BAVH)

Mots Clefs : Annam Thua Thien Hue 1939 Brevet – Titre nobiliaire Fêtes et cérémonies