AP4683-Lesterlin

AP4683-Lesterlin

Titre : Tonkin, Lang Son, Dong Dang, 1885 – Vue dessinée du poste

Notice : Ce document, qui fait partie du fonds Lesterlin n’est pas une photo mais un dessin, signé de Badwell Xavier. Il représente le village de Dong Dang. Ce dessin a sans doute été inspiré par une photo du docteur Hocquard qui y passa en 1885. Le passage du récit « Trente mois au Tonkin » est illustré par une gravure faite d’après une photo du docteur Hocquard. Nous n’avons pas trouvé trace de cette photo Mais le dessin du fonds Lesterlin est assez proche de cette gravure, avec quelques détails ajoutés (d’ailleurs hors de proportions), des jardins cultivés, un drapeau tricolore et quelques personnages. Notule : Dong Dang – Le poste militaire en 1885 Poste militaire de la province de Lang Son situé à 14 km de Lang Son, et 17 de Na Cham. Hocquard y passa en février 1885, après la prise de la citadelle de Lang Son par le général Brière de l’Isle. Il le décrit de la façon suivante :  » Dong Dang est un beau village, dans lequel nous trouvons des provisions de toutes sortes que les Chinois n’ont pas eu le temps d’emporter. Il est à cheval sur deux routes importantes, dont l’une tourne à l’ouest pour rejoindre That Khe, et dont l’autre se dirige vers le nord-est pour gagner la frontière chinoise. Les maisons sont toutes bâties en brique ; ce luxe indique que les propriétaires étaient dans une grande aisance. La plupart des habitants en effet se livraient au commerce lucratif de l’essence de badiane. La badiane, « Illicium anisetum » [anis étoilé], est cultivée dans toute la région, et dans plusieurs habitations nous trouvons des alambics qui servaient à distiller l’anis. La colonne reste une heure seulement à Dong Dang pour prendre un peu de repos. Le général ne veut pas laisser à l’ennemi le temps de se reconnaître ; il veut le poursuivre l’épée dans les reins jusqu’à la frontière chinoise. Notre ambulance se scinde en deux : une moitié reste à Dong Dang sous la garde d’une compagnie avec les blessés et les gros bagages. J’ai la chance de faire partie de l’autre portion qui doit accompagner les troupes jusqu’à la porte de Chine « . Les fruits de la badiane sont utilisés en pharmacie comme stimulants et stomachiques. Son essence sert à la préparation de certaines liqueurs, telles que l’anis ou l’anisette (voir AP3401). D’après Madrolle, le poste militaire était élevé à l’emplacement d’une citadelle annamite, appelée Dong Dang, « escalader/ensemble ». Hocquard n’en fait pas mention et elle n’apparaît pas sur le dessin. Dong Dang est une gare sur la voie ferrée de Lang Son à la frontière de Chine qui fut construite en 1896 (voir AP4130). (Comité de Rédaction) Sur Lang Son – Repères historiques, voir AP3104.

Mots Clefs : Tonkin Dong Dang 1885 Dessin de Xavier Badwell Badiane – Ambulance