AP0451-Sallet

AP0451-Sallet

Titre : Hué, 1929 – Portrait de S.E. Nguyen Dinh Hoé

Notice : Photographie dédicacée à Albert Sallet. « A mon vieil ami le docteur Sallet, âme idéale des Amis du Vieux Hué – 18 avril 1929″ Notule : Hué – Ecole des Hau Bo – Le Thuong Bac « L’Ecole des Hau Bo (Aspirants-mandarins), de Hué a été créée le 5 mai 1911. Cette institution a pour but de donner un supplément d’instruction moderne nécessaire aux Tien Si et Pho Bang aux Cu Nhon et Tu Tai membres de la Famille royale ou de la classe mandarinale, élite du peuple annamite, appelés à servir le Gouvernement royal tant dans l’administration que dans l’enseignement. Ces lettrés annamites font ainsi un stage de 3 ans avant d’être nommés dans les fonctions publiques. La création de cette école spéciale a été étudiée par M. Logiou, alors Directeur du Quoc Hoc et préparée par M. Labbez, Administrateur de 1ère classe des Services civils, sous les auspices de MM. les Résidents Supérieurs Groleau et Sestier. Elle fut inaugurée par S. M. Duy Tan et le Résident Supérieur Sestier le 28 juillet 1911. L’école est installée dans l’ancien local appelé Thuong Bac (Service des commerçants venus par mer), situé sur la rive gauche de la Rivière parfumée, à la sortie de la porte Sud-Est, militairement appelée Mirador VIII. Ce local, antérieurement dénommé Cong Quan (Hôtel des passagers officiels), installé dans la citadelle, en face des bâtiments du Phu de Thua Thien ou préfecture de Hué, avant 1885, fut transféré à l’endroit actuel par ordre de S.M. Tu Duc en 1875 et appelé désormais Thuong Bac. Le Thuong Bac était composé de cinq bâtiments dont le principal destiné à la réception des Ambassadeurs existe abrite aujourd’hui des salles de classe aux Hau Bo. Le Van Minh Hoang Cao Khai l’a surélevé lorsqu’il y habitait pendant son séjour à Hué et l’a garni d’un plafond, de portes, de fenêtres et d’un parquet en bois. Dans l’aile gauche de ce bâtiment était installé le Thuong Bac Ty ou Bureau des Affaires étrangères, sous les ordres d’un Vien Ngoai (Chef de division) détaché du Ministère des Rites. A l’aile droite se trouvait le Hanh Nhon Ty (Bureau des voyageurs), sous la direction de Vien Ngoai, un prêtre indigène qui fut agréé, par S. M. Tu Duc comme Interprète du gouvernement, avec le titre de Tham Bien au Thuong Bac. Les quatre autres annexes étaient occupées par le personnel des deux Bureaux et le Père Hoang qui enseignait le Français, l’Anglais, le Siamois et le Laotien à une trentaine d’élèves. Dans ce local du Thuong Bac fut reçue, en fin 1879, la dernière ambassade d’Espagne dont les membres furent logés au Su Quan, hôtel des Ambassadeurs), sur la rive droite, où étaient logés les premiers chargés d’affaires de France avant la construction de l’Hôtel de la Résidence Supérieure. Ce Su Quan était à l’emplacement actuel du pavillon des officiers se trouvant derrière la Résidence Supérieure et de la Caserne de la 10e coloniale. Après l’affaire de 1885, le Thuong Bac devint la Résidence du Ministre-Régent Nguyen Van Tuong, chargé du Gouvernement provisoire pendant la fuite de Ham Nghi. Il devint après le quartier-général du corps d’occupation de l’Annam. Après le départ du Général Munier, il resta inoccupé pendant de longues années jusqu’au moment où S. E. Hoang Cao Khai vint y loger en 1897. Celui-ci lui apporta plusieurs modifications et lui donna la physionomie qu’il a jusqu’à présent. Le local était devenu, après le départ de S. E. Hoang Cao Khai, logement particulier du Prince Buu Liem, par ordre de S. M. Thanh Thai. Le Gouvernement annamite l’a racheté en 1908 pour y installer la première école de filles annamite. Enfin en dernier lieu il servit de logement au Précepteur de S. M. Duy Tan ». (Nguyen Dinh Hoe, Sous Directeur à l’Ecole des Hau-Bo – BAVH 1915/1) AP0451 Notule : S.E. Nguyen Dinh Hoé Mandarin et Lettré, Nguyen Dinh Hoé fut un « acteur essentiel de l’Association des Amis du Vieux Hué, et un témoin privilégié de son époque ». Voir l’article de Jean Despierres (BAVH 2001 – N°6) sur sa biographie. Sommaire : 1 – Une jeunesse de Marin. Naissance dans le quartier de la Marine Royale – Rôle de la Marine dans l’histoire du Viêt Nam – Le jeune marin Nguyen Ðình Hòe – Au collège des interprètes avec le Père Hoàng – Le voyage à Saïgon – La rencontre avec Pierre Loti – Embarquement sur la « Lionne ». 2 – Le Secrétaire-Interprète : Colonnes de police et ambassades – Les Secrétaires-Interprètes – Première colonne de police au Quang Ngai et au Quang Nam – Ambassade en France – Deuxième colonne de police au Nghê An 3 – Le professeur Nguyen Dình Hoe, professeur au Quoc Hoc – A l’école des Hau Bo. 4 – Le Haut fonctionnaire 5 – La retraite et la mort. L’histoire de la vie de Nguyen Dình Hòe a été racontée par Léon Sogny dans un article de la revue « Indochine » (Avril 1941) suivi d’un autre article, plus documenté, dans le BAVH. (Comité de Rédaction)

Mots Clefs : Annam Thua Thien – Hué 1929 – 18 avril Portrait Mandarin – Ecole – Enseignement AAVH