AP4316-Despierres

AP4316-Despierres

Titre : Cochinchine, Cholon, 1930 – Vue aérienne – Le pont en Y

Notice : Notule : Saïgon – le Pont en Y et les Binh Xuyen Cette excellente photo aérienne du Pont en Y est prise du sud-ouest vers le nord-est. Elle montre successivement : Sur le bord gauche, en bas, l’arrivée du Canal de Doublement. (Il commence au Rach Cat, à l’extrémité occidentale de Cholon). Sur le bord gauche, au milieu, l’arrivée de l’Arroyo Chinois. (Il commence au même endroit; mais sa première partie, du Rach Cat au Rach Lo Gom est appelée Canal des Poteries). Sur le bord gauche, en haut, un quartier de Cholon appelé Cho Quan. A droite du pont, après le confluent, une voie d’eau unique coule sur environ 350 m, jusqu’à une touche noire visible sur l’extrême bord droit de la photo. C’est la pointe ouest (constituant la limite entre les villes de Cholon et Saïgon) de l’île de Khanh Hoi, délimitée par l’Arroyo Chinois qui part vers le nord-est (on en voit quelque 300 mètres ; sur la gauche, à l’étranglement, se trouve la centrale électrique de Cho Quan, chauffée au charbon, alimentant toute l’agglomération), et le Canal de Dérivation partant vers l’est (mais qu’on ne voit pas sur la photo, encore qu’on puisse le soupçonner maintenant qu’on sait qu’il est là). Les deux dernières voies d’eau citées aboutissent, après un parcours d’environ 3km, à la rivière de Saïgon. Entre les deux débouchés s’étend le port de Saïgon. Le Pont en Y vient ici d’être construit : il ne figure pas sur des atlas de 1929 et de 1930. Mais le Pont en Y est bien connu des Saigonnais à un autre titre. C’est à peu près au bout de l’aile de l’avion, donc au pied côté sud du pont, que Le Van Vien, dit Bay Vien, chef des forces Binh Xuyen (du nom de son lieu de naissance) avait établi son quartier général après son ralliement en juin 1948 aux autorités françaises et vietnamiennes. Auparavant il avait été, comme nationaliste extrême, contre les Français, luttant dès 1945 avec les Viet Minh dont il était devenu le chef dans la région. Mais une confrontation d’autorité avec Nguyen Binh, délégué Viet Minh pour toute la Cochinchine, qui d’ailleurs a cherché à l’éliminer physiquement, l’a conduit au ralliement. De son poste au Pont en Y, Bay Vien contrôlait le trafic fluvial de Saïgon-Cholon et percevait des taxes. Il assurait de fait la sécurité du trafic maritime et des activités portuaires qui ont été très peu perturbées pendant cette période. Il a obtenu en 1951 la ferme des jeux de Cholon, précédemment entre les mains de Chinois de Macao, contre une redevance d’un demi-million de piastres par jour (environ 180.000 euros actuels) versée à l’Etat ; et d’une somme d’un même montant versée à divers autres organismes. La ferme des jeux couvrait bien d’autres formes de loisirs (voire de trafic) de Cholon. En avril 1952 il est nommé général de l’Armée Nationale vietnamienne. Et même chef de la Sûreté en 1954. Il a quitté le Viêt Nam lorsque le président Ngo Dinh Diem a attaqué et détruit les sectes et les milices armées, mi 1955. Il est mort à Paris le 27 septembre 1972 à l’âge de 67 ans. (Comité de Rédaction) Sur l’Hôtel des Postes de Saïgon, voir AP0424.

Mots Clefs : Cochinchine Cholon 1930 Vue aérienne