AP0424-Despierres

AP0424-Despierres

Titre : Saïgon, 1930 – L’Hôtel des postes

Notice : Façade de l’Hôtel des postes. Notule : Saïgon – Hôtel des Postes Au premier plan, la place de la Cathédrale, avec le square orné du monument de l’évêque d’Adran et du prince Canh. La nécessité de remplacer les vieux bâtiments des postes de la Place de l’horloge se fit sentir vers la fin du XIXè siècle avec le développement du réseau télégraphique. Un bâtiment imposant fut construit entre 1886 et 1891 par les architectes Alfred Foulhoux , directeur du Service des bâtiments civils de la Cochinchine et Henri Vildieu, employé de ce même service. Le grand portail cintré au centre correspond au hall réservé au public, vaste nef couverte d’une charpente métallique vitrée répandant la lumière à l’intérieur. Des deux côtés de cet espace s’alignent les guichets logés dans deux nefs latérales plus basses. De part et d’autre du hall central, les ailes du bâtiment abritent les bureaux des services administratifs et de la direction. Le goût décoratif d’Alfred Foulhoux (à qui l’on doit également le Palais du gouverneur de Cochinchine) se retrouve dans les ornements de la façade : visage de Mercure surmontant le portail, initiales « P et T » se fondant dans un décor végétal, tête de tigre et de dauphin, et cartouches ponctuant le rez-de-chaussée et portant les noms des savants qui ont contribué aux progrès des communications d’Ampère à Wheastone. (Comité de Rédaction) Sur l’évêque d’Adran, voir AP4782. Sur l’historique du télégraphe en Indochine, voir AP0224.

Mots Clefs : Cochinchine Saïgon 1925 Architecture coloniale Batiment civil