AP4003-Guioneau

AP4003-Guioneau

Titre : Tonkin, 1937 – Sampans de charge – Canal des Rapides (1)

Notice : Notule : Le Canal des Rapides Le Canal des Rapides (ou Song Luong) met en communication le Fleuve Rouge et le Song Thai Binh. Ce cours d’eau n’est pas une voie artificielle mais un déversoir naturel du Fleuve Rouge faisant pendant au Day. Il commence à quelques kilomètres au nord de Hanoï, à la hauteur du village des 4 colonnes (Thuy Phuong) où se trouve le temple du géhéral Li Ong Trong et se termine à quelques kilomètres au sud de Sept-Pagodes. Son parcours assez sinueux est d’environ 80 kilomètres. Cette voie fluviale fut employée autrefois par les armées étrangères venues du N-E de la région de Pak Hoi à Hanoï par la baie d’Along. En 1287 la flottille et le convoi mongols remontèrent le Canal des Rapides tandis que l’armée refoula les Annamites et parvint à Hanoï. De nombreux bancs de sable obstruent le cours de la rivière et son lit dut être curé notamment en 1515 par les Chinois, en 1729 par les Lê et en 1860 par les Nguyen. Actuellement la rivière n’est navigable qu’à l’époque des hautes eaux. (D’après le guide Madrolle – Indochine du Nord – 1939)

Mots Clefs : Tonkin 1937 Canal des Rapides Sampan