AP0037-Sallet

AP0037-Sallet

Titre : Environs de Hué, 1928 – Tombeau de Thieu Tri – Temple funéraire.

Notice : La photo porte au verso la mention manuscrite « Thiêu Tri ». Elle pourrait représenter un aspect du temple funéraire où était honorée la mémoire du roi. Sur les souverains de la dynastie des Nguyen, voir AP0594. Sur : Généralités sur les tombeaux de la dynastie des Nguyen, voir AP3876. Notule : Le Tombeau de Thieu Tri Sur la stèle du tombeau de l’empereur Thieu Tri, on peut lire, vers la fin du texte écrit par l’empereur Tu Duc : « Le Roi mon père a dit, dans une ordonnance, qu’il convenait de ne pas trop employer d’argent et de force (prestations) dans l’entretien des tombeaux ; j’ai encore dans l’oreille sa voix précieuse. Moi, son enfant, je n’ai pas voulu surpasser son idée (faire plus qu’il ne voulait), et je me suis conformé avec respect à cet ordre parfait. Sur la colline Thuan Dao sise dans le huyen de Huong Thuy j’ai simplement fait construire le palais profond (tombeau) et le chemin souterrain, sur le modèle du tombeau Hieu Lang (Minh Mang). Pour les autres dépenses, je ne ferai que me conformer aux rites, mais avec modération. Ainsi, je montrerai que le Roi mon père a voulu ménager les biens et la générosité de son peuple. » En dépit de ce vœu manifesté par Tu Duc de modérer les dépenses, le tombeau qu’il a édifié pour son père Thieu Tri comporte de nombreuses constructions, comme on peut le constater dans cette description officielle :  » La sépulture est entourée par une enceinte de pierres de 36 truong avec 8 thuoc et 1 tac d’élévation, percée d’une porte à deux battants de bronze (voirAP1160). L’étang, qui s’étend devant la sépulture, est appelé l’étang Ngung-Thuy ou étang « d’émeraude », sur lequel sont jetés trois ponts de pierres (voir AP2524). Celui qui se trouve au milieu est appelé Chinh Trung ou « Juste centre », celui à l’Est, Dong Hoa ou « Paix à l’est », celui à l’Ouest, Tay Dinh ou « Tranquillité à l’ouest ». Aux extrémités du pont « Juste centre » sont construits deux portiques de bronze aux caractères décoratifs en or, appelés Phuong Mon ou « Porte carrée ». De l’étang on arrive à une haute esplanade sur laquelle est bâtie une maison à trois compartiments et à un étage appelée Duc Hinh ou « Parfum de la vertu ». A droite et à gauche de la maison, on voit deux pylônes de maçonnerie (voir AP1163). Un peu plus loin s’érige le pavillon de la stèle; A droite et à gauche du pavillon de la stèle, deux licornes dorées, Ky Lan montent la garde. Puis vient la cour funéraire, où l’on voit six mandarins, deux chevaux, deux éléphants de pierre en ligne, cinq de chaque côté, qui assistent l’empereur défunt. Au délà de la cour funéraire s’élève un autre portique de bronze (voir AP2502) aux caractères décoratifs en or, appelé Phuong Mon ou « Porte carrée ». Le tout est abrité derrière un écran devant lequel est creusé un étang appelé Nhuan Trach ou « Imprégné de Bienfaits ». Deux corps de bâtiments sont construits à gauche de la cour funéraire. Le bâtiment principal comprend cinq compartiments, le bâtiment secondaire en a sept. Ces deux corps de bâtiment sont nommés Bieu Duc ou « Manifestation de la Vertu ». Les deux ailes du Bieu Duc sont jointes à l’enceinte extérieure par deux murs percés de deux portes, de sorte qu’il y ait deux parties distinctes dans l’ensemble. De la face postérieure du Bieu Duc on voit deux maisons, celle des « Assistants de gauche », et celle des « Assistants de droite ». De la face antérieure du Bieu Duc on voit deux autres maisons, celle des « Participants de l’Est », celle des « Participants de l’Ouest ». Devant le Bieu-Duc, se trouve la porte des « Bienfaits immenses ». A l’entrée de la porte Hong Trach, se trouve une maison appelée « Pavillon des salutations ». Devant la porte Hong Trach, il y a un portique dont les montants sont en pierre sculptée de sentences parallèles, et dont la traverse est ornée de caractères en or. Ce portique s’ouvre sur un étang appelé « Étang de la Lune ». A gauche de la sépulture se trouve une maison à trois compartiments appelée « la Lumière éclatante ». Derrière le palais se trouve une maison appelée « logement des femmes de service ». Sur la montagne servant d’écran au palais Bieu Duc, se trouve une maison appelée « logement des mandarins de service ». Le tombeau Xuong est construit d’après le plan du tombeau Thien Tho et du tombeau Hieu, mais les terrains dont on dispose ne permettent pas la construction d’une muraille d’enceinte, La Thanh, qui délimite l’emplacement du tombeau. Des colonnes de maçonnerie jalonnent le terrain pour délimiter le périmètre de l’emplacement du tombeau. Le tombeau de Thieu Tri se trouve sur la montagne Thuan Dao, au Sud du huyen de Huong Thuy. Le nom du tombeau est « Xuong ». (Extrait du BAVH) Sur la survie des âmes chez les Annamites, voir AP2502.

Mots Clefs : Annam Thua Thien Environs de Hué 1928 Temple funéraire Tombeaux de la dynastie des Nguyen