AP3540-Despierres

AP3540-Despierres

Titre : Saïgon, 1885-1890 – Direction de l’intérieur

Notice : Photographie extraite dun album de 127 clichés de format 23×17 ou 17×23. Ces photographies ne sont ni datées ni signées. Cependant, d’après certains détails des monuments et certains aspects des villes, on peut les dater des années 1890. Elles sont manifestement l’œuvre de professionnels et certaines d’entre elles peuvent être attribuées à des photographes connus, en activité à Saïgon à cette époque et, en particulier à Gsell, Postel et Négadille. Elles sont tirées en bistre. Seules quelques-unes portent un titre, inscrit sur la photo elle-même. Cette photo porte le titre « Direction de l’Intérieur. Saïgon », inscrit dans le coin bas gauche. La Direction de l’Intérieur avait été créée par l’amiral de La Grandière par un arrêté en date du 9 novembre 1864. Elle avait pour mission principale de décharger l’amiral et son état-major de la surveillance constante des services civils. Le directeur de l’intérieur avait en outre le commandement direct des milices chargées de la police des villages et des cours d’eau. Les inspecteurs des affaires indigènes, responsables de l’administration des circonscriptions, étaient placés sous les ordres du directeur de l’intérieur. Le bâtiment fut édifié en 1866 rue Lagrandière (qui s’était appelée auparavant rue du gouverneur) non loin du palais du gouverneur de Cochinchine et en face de la bibliothèque. Après l’indépendance du pays, ce bâtiment fut occupé par le ministère de l’Economie et des Finances du Viêt Nam. Notule : Vice-amiral Pierre-Paul de La Grandière Né à Redon (Ille et Vilaine) le 28 Juin 1807, Pierre-Paul de la Grandière se distingua très tôt comme lieutenant de vaisseau à la station du Brésil et de La Plata. Promu capitaine de frégate en 1840, il fut nommé membre de la Commission du matériel d’artillerie. Il reçut plusieurs commandements au Levant puis à la station du Brésil. Après un passage à l’Arsenal d’Indret en 1844, il reprend d’autres commandements. On le voit aide de camp du Préfet Maritime de Brest en 1846. Il commande le Méléagre à Terre-Neuve en 1849, année qui le voit promu capitaine de vaisseau. À la Division Navale du Pacifique en 1853, il prit une part active à la campagne du Kamtchatka. Rentré en France en 1856, il passe au Dépôt des Cartes et Plans puis prit le commandement du vaisseau Breslaw en 1859 en mer Adriatique pendant la campagne d’Italie. Après avoir reçu le commandement de la Division Navale de Syrie, il passe Contre-Amiral en décembre 1861, major général à Cherbourg puis à Brest en 1862. C’est en mai 1863 qu’il fut nommé Gouverneur de la Cochinchine. Vice-Amiral en septembre 1865, La Grandière fit preuve dans ces fonctions des plus grandes qualités tant d’administrateur que d’économiste, et figure parmi les plus remarquables de tous les Amiraux-Gouverneurs qui se succédèrent à Saïgon. Il établit le protectorat de la France sur le Cambodge en 1863, par l’entremise de Doudart de Lagrée et en 1866, il réalisa son projet d’exploration du Haut-Mékong par une mission scientifique dont le commandement fut confié à Doudart de Lagrée, assisté de Francis Garnier. On lui doit, en 1865, (aidé de l’Amiral Roze GG par intérim), la création de la Société Savante qui deviendra la Société des Etudes Indochinoises (voir AP0320) et, la même année, celle de l’Inspection des Services Civils de l’Indochine. En 1867, il réunit aux trois provinces de la Basse-Cochinchine celles de Vinh Long, Bassac et Ha Tien. Il rentra en France en 1868 et fut Préfet Maritime à Toulon en 1870. Il mourut à Quimper le 25 août 1876. Le vice-amiral La Grandière était Grand Officier de la Légion d’Honneur, Officier de l’Instruction Publique, décoré des médailles de Crimée et d’Italie, grand cordon des Ordres du Cambodge et de Siam, commandeur avec plaque dans l’Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem, commandeur dans l’Ordre de Pie IX, commandeur du Medjidié, chevalier de l’Ordre du Sauveur de la Grèce. (D’après Jean-Michel Roche)

Mots Clefs : Saïgon 1885-1890 Architecture coloniale Bâtiment civil Pôlice – Sûreté