AP3511-Despierres

AP3511-Despierres

Titre : Hanoï, 1931 – Tombeau du Kinh Luoc – Le monument

Notice : Le tombeau que Hoang Cao Khai se fit construire de son vivant au village de Thai Ha, à la périphérie sud de Hanoï, comportait un portique supporté par des colonnes, sous lequel devait être placé le catafalque. Notule : Hanoï – Village et tombeau du Kinh Luoc Hoang Cao Khai fut le dernier Kinh Luoc (vice-roi) du Tonkin de 1888 à 1899. En 1893, il se fit attribuer la concession d’un domaine d’une centaine d’hectares, à la périphérie sud de la ville, pour y fonder un village qu’il appela Thai Ha Ap, « village du fleuve de la Prospérité ». Il fit assécher et assainir le terrain et persuada les grands mandarins provinciaux du nord d’y acquérir des parcelles pour y installer leur résidence. Pour lui-même, il fit construire un palais et son tombeau ainsi qu’un temple consacré à sa mémoire. Un culte lui fut rendu de son vivant, comme à un génie protecteur. Le tombeau monumental comprenait un portique à colonnes abritant le catafalque précédé d’une esplanade bordée de statues d’animaux et de mandarins (Voir AP1360). Il était situé près d’une pièce d’eau à laquelle on pouvait accéder par un escalier aux rambardes ornées de dragons (Voir AP3524). A proximité se dressait une colonne commémorative (Voir AP3754), du même style occidentalisé que celui de la colonne érigée en l’honneur de Le Loi, près du pagodon de l’épée, en bordure du Petit lac (Voir AP1385). Ce domaine était connu sous le nom de « village du Kinh Luoc » et constituait un but agréable de promenade pour les habitants de la capitale. Hoang Cao Khai joua un rôle très important dans la lutte contre la rébellion dans les dernières décennies du 19ème siècle. Après sa mise à la retraite, il se retira dans sa province natale du Nghe An, où il mourut à un âge avancé en 1933. (Comité de Rédaction)

Mots Clefs : Tonkin Hanoï 1931 Tombeau Kinh Luoc