AP3495-Bonnet-276

AP3495-Bonnet-276

Titre : Annam, Dran, vers 1925 – Construction du pont sur la rivière Danhim (1)

Notice : Construction du tablier du pont sur le Da Nhim, près de Dran, sur l’embranchement de la voie ferrée de Tourcham à Dalat. Manœuvres et ouvriers annamites et montagnards. Notule : Le chemin de fer de Tourcham à Dalat « Située à 1488 m d’altitude sur le plateau du Lang Bian, Dalat devint rapidement la principale station climatique de l’Indochine française. Des hôtels s’y étaient ouverts dès 1917, le commerce y avait connu un réel essor et deux routes la reliaient à la côte. Amorcée de Tourcham, gare de la section sud, la ligne de Dalat devait racheter une importante dénivellation (…) Contraints d’accentuer les déclivités jusqu’à des taux incompatibles avec l’adhérence des locomotives conventionnelles, les ingénieurs se résignèrent donc à adopter le principe d’une ligne comportant des sections à crémaillère. Seule l’industrie suisse, et plus particulièrement la SLM de Winterthur, était en mesure de fournir le matériel moteur approprié et l’influence des ingénieurs helvétiques fut déterminante dans le choix du système de crémaillère Abt. La section Tourcham – Krong Pha, représentant 41 des 84 km de l’embranchement, était tracée en plaine et ne devait présenter aucune difficulté particulière. La voie ferrée fut ouverte au trafic jusqu’à Krong Pha en 1919. Au-delà, seule la crémaillère allait permettre de vaincre la montagne. Sur cette difficile section finale de 43 km, trois tronçons de 9, 5 et 2 km, coïncidant avec les rebords des trois contreforts successifs du plateau, furent tracés en rampe de 120 mm/m : il fut ainsi possible de réduire les travaux d’art à un pont sur la rivière Danhim (voir AP3495 et 3496) et cinq tunnels. La voie atteignait l’altitude maximale de 1550 m au PK 77 de Tourcham ; distante de 7 km de ce faîte, Dalat était atteinte au terme d’une descente en pente de 22 mm/m, contrariée par de courts passages en rampe de 8 mm/m. La construction ne progressa que très lentement : la halte de Dran fut atteinte en 1927 (voir AP 3497) et le lieu-dit « de l’Arbre Broyé », au sommet du deuxième tronçon à crémaillère, en 1928 ; le premier train n’entra dans la gare de Dalat, construite dans le style de celle de Dauville, que le 8 décembre 1932. «  (D’après Frédéric Hulot : Les chemins de fer de la France d’outre-mer – L’Indochine, le Yunnan. 1990)

Mots Clefs : Annam Haut-Donnaï Dran Vers 1925 Travaux publics – Pont