AP3466-Bonnet-247

AP3466-Bonnet-247

Titre : Tonkin, 1928 - Au pied du Tan Vien

Notice : Notule : Le mont Ba Vi Les Tonkinois utilisaient couramment l'expression Ba Vi pour désigner la montagne de Tan Vien. Or, c'était une erreur. Ba Vi est le nom de la portion centrale de la chaîne du Tam Dao (voir AP3451 et 3454). C'est ce que l'on voit de Viet Tri, à l'orée du delta, lorsque l'on regarde vers le nord-est. Par contre si l'on regarde vers le sud, on voit un autre massif montagneux. Il s'agit de la montagne de Thanh Tan (= le saint/parasol) ou du Tan Vien (= du parasol/la rondeur) qui culmine à 1281 m. Elle se trouve à 50 km de Hanoï à vol d'oiseau et sépare la vallée de la Rivière Noire du delta. Mais les autorités françaises ont donné le nom de Ba Vi au chef-lieu de Délégation sur le territoire duquel se trouve le Tan Vien, d'où la confusion possible. Sur la route 11 bis, près de Son Tay, se trouve Tung Thien où avait été créée en 1942 une école de cadres militaires appelée Ecole Militaire d'Infanterie, d'Artillerie et Saint-Cyr de Tong. Le Tan Vien passe pour être le siège d'une divinité de la nature. Un temple existe à son sommet. Il est consacré à cette puissance mystérieuse qui domine la vallée du Fleuve Rouge pour y répartir la pluie en temps opportun et pour y maintenir la fermeté du sol. Il est classé parmi les 21 monts primordiaux du royaume d'Annam auxquels l'Etat doit rendre un culte. Un sanatorium a été installé en 1902, à Ba Vi, sur les flancs de la montagne, à 430 m. A 15 km au sud-est du Tan Vien, il y a une autre montagne presque aussi haute : le Vien Nam (1029 m), mais elle n'est pas sacrée. Entre les deux et un peu à l'ouest, passe la Rivière Noire, à hauteur de Tu Vu et du Rocher Notre-Dame (deux masses de calcaire cristallin à pic au milieu d'une petite plaine). (Comité de Rédaction) Sur la Rivière Noire, voir AP0891.

Mots Clefs : Tonkin Son Tay Tan Vien 1928 Montagne sacrée