AP0328-Sallet

AP0328-Sallet

Titre : Hué, 1917 – Rappel de cotisation adressé aux membres de l’AAVH

Notice : Exemplaire d’une lettre ronéotypée datée du 6 janvier 1917, destinée aux membres de l’AAVH en retard de leurs cotisations pour la 3ème année de vie de l’AAVH. Signé R. Orband, Président de l’Association. Notule : Association des Amis du Vieux Hué (AAVH) – Activités et historique  » Fondée en novembre 1913, l’Association des Amis du Vieux Hué se propose de rechercher, de conserver et de transmettre les vieux souvenirs d’ordre politique, religieux, artistique et littéraire, tant européens qu’indigènes, qui se rattachent à Hué et à ses environs Elle comprend environ 500 membres, soit européens, vivant dans la colonie d’Indochine, ou dispersés en Extrême-Orient ou en France ; soit indigènes (un quart environ), grands mandarins de la Cour et des provinces, notabilités du commerce ou de l’industrie, anciens élèves des grandes écoles de Hanoï. Elle est dirigée par un bureau, composé d’un Président, d’un Rédacteur du Bulletin, d’un Secrétaire et d’un Trésorier, élu chaque année en assemblée générale. Les fonds proviennent des cotisations fournies par ses membres (12 piastres d’Indochine par an) et de subventions allouées par le Protectorat et le Gouvernement annamite. L’Association manifeste surtout sa vitalité par son Bulletin, qui, tiré à 675 exemplaires, paraît tous les trois mois par fascicule de 80 à 120 pages grands in-8, et forme, au bout de 16 années, l7 volumes comprenant, sans les tables 6.500 pages, 1.450 planches hors texte, 600 dessins dans le texte, sans compter d’innombrables têtes de chapitre, culs de-lampe, fleurons, lettrines, en noir, en couleurs, avec des couvertures artistiques pour chaque fascicule. Conformément au plan de recherches tracé par le P. Cadière dès le début, le Bulletin ne s’est occupé que pour mémoire du Vieux Hué préhistorique et du Vieux Hué cham, chasse gardée de l’EFEO. L’AAVH s’est surtout intéressée au Vieux Hué annamite et au Vieux Hué européen. La Société a publié aussi une série de monographies des provinces de la Cochinchine et du Cambodge français, et de tout l’Extrême-Orient. A cette bibliothèque sont jointes une collection d’estampages de stèles et une collection de photographies et de dessins en voie d’organisation et de développement. Elle a fondé un Musée qui a reçu dans la suite une direction autonome, et où sont réunis les plus beaux modèles de l’art annamite ou extrême-oriental : meubles, sculptures, peintures, poteries, laques, incrustations, soieries, etc. C’est le Musée Khai-Dinh, dont l’Association a publié une luxueuse description. Elle s’est occupée en outre de diverses manifestations artistiques expositions, concours, projets de vignettes pour timbres-postes, etc. et a participé aux délibérations qui ont amené la création d’une Ecole d’arts industriels à Hué. Au point de vue touristique, non seulement elle a publié les guides mentionnés plus haut, mais elle a contribué à la défense des sites et lieux pittoresques de Hué, à l’érection ou à la restauration de monuments dans le pur style annamite, à l’embellissement de la ville. » (D’après « L’Indochine Moderne » – Teston et Percheron 1931 – Librairie de France) Sur : Aperçu de l’histoire des AVH (1914-1944), voir AP1817. Sur les Conférences-promenades des Amis du Vieux Hué, voir AP0574. Sur : Biographie succincte de Léopold Cadière, voir AP0575. Sur : Eloge de Léopold Cadière, voir AP0576. Sur : Notices touristiques des AVH sur l’Annam, voir AP2094.

Mots Clefs : Annam Thua Thien – Hué 1917 AAVH – Léopold Cadière Documents Concernant l’Association