AP3105-Schneyder-Geuthner-T4P18

AP3105-Schneyder-Geuthner-T4P18

Titre : Tonkin, Ky Lua, 1935 (1)

Notice : Monographie dessinée de l’Indochine – Ecole d’Art de Gia Dinh. (Voir AP2556) Tonkin – Sites, gens, industrie, commerce et culte. Dessin de Jules Gustave Besson, Inspecteur des Ecoles d’art de Cochinchine (voir AP2555). Notule : Les grottes de Ky Lua Près de la ville de Ky Lua, non loin de Lang Son, des récifs calcaires surgissent au milieu d’une région « schisto-triasique » qui ont donné naissance à trois grottes principales. Les deux plus vastes cavités (voir AP3107), dédiées aux divinités bouddhiques du Mahahyana, ont été ornées d’inscriptions, et c’est la plus orientale que les touristes visitent de préférence : la « grotte des 3 purs » (Tam Thanh Dong). Cette grotte a toujours été l’objet d’un rituel qui rassemble des pèlerins, en majorité des femmes, venus demander aux dieux argent, bonheur, santé, fécondité. Elles font des offrandes (voir AP4118, AP3677, AP4123) devant différentes niches, en particulier devant le sanctuaire bouddhique dédié à Amitabha, et devant un petit puits. Là, hommes et femmes se regroupent pour recueillir dans leurs mains l’eau coulant d’une stalactite, dont ils se barbouillent le visage. Une eau qui guérit de tous les maux. Il faut visiter Tam Thanh au moment de sa grande fête, qui a lieu chaque année le 15 jour du 1er mois lunaire. Les gens viennent alors par centaines de Hanoï, Cao Bang, etc., toutes bannières déployées. De l’entrée de cette grotte (en lui tournant le dos), on aperçoit « la montagne de la Femme qui attend » « To Thi » Ce piton rocheux, juché au sommet d’une montagne calcaire, évoque la silhouette d’une femme portant un enfant dans ses bras. Selon la légende, c’est une épouse qui aurait attendu son mari parti à la guerre si longtemps qu’elle se serait changée en pierre. (D’après le Guide Madrolle – Indochine du Nord – 1939)

Mots Clefs : Tonkin Lang Son Ky Lua Dessin – Crayon 1935-1937