AP3064-Schneyder-Geuthner-T3P19

AP3064-Schneyder-Geuthner-T3P19

Titre : Tonkin, Giang Vu, 1935 – Monument à Francis Garnier

Notice : Monographie dessinée de l’Indochine – Ecole d’Art de Gia Dinh. (Voir AP2556) Tonkin – Sites, gens, industrie, commerce et culte. Dessin de Jules Gustave Besson, Inspecteur des Ecoles d’art de Cochinchine (voir AP2555). Notule : Mort de Francis Garnier « …/…Les intrigues annamites ont mis en mouvement leurs auxiliaires, les Pavillons Noirs. Hanoï se trouve menacé par les troupes de ces bandits. Le dimanche 21 décembre 1973, après le déjeuner, le lieutenant de vaisseau Garnier a rendez-vous avec les plénipotentiaires de Hué pour les préliminaires du traité. Il était avec eux lorsqu’un interprète interrompt brusquement la conférence : la citadelle est attaquée. Garnier se porte immédiatement sur les remparts d’où quelques coups de chassepots suffisent à chasser les pirates derrière les bambous. Alors, voyant que les bandits étaient hors d’atteinte, il prit avec lui douze hommes et une petite pièce de quatre qu’on venait d’amener, fait déblayer la porte sud de la citadelle et au pas de course, sur une digue, se porte à 5 ou 600 mètres, laisse là la pièce et trois hommes et coupe à travers champs avec les autres. Des touffes de bambous lui cachant l’ennemi, il fractionne sa petite troupe en trois : un groupe sur sa droite, un autre sur sa gauche, lui de front pour se rejoindre plus loin. A 1200 mètres, il parvient à une digue derrière laquelle les Pavillons Noirs se tiennent cachés. Comme il cherche à la gravir, les yeux fixés sur le haut, il n’aperçoit pas un petit fossé d’écoulement qui se trouve au bas. Il trébuche et tombe. Avant qu’il ait eu le temps de se relever, les bandits se précipitent sur lui et le percent de leurs lances. Les deux hommes qui le suivaient étaient à 100 mètres de lui, ils s’effrayent et fuient. Le sergent Champion qui marchait à droite ne le voyant pas apparaître après les coups de feu qu’il a entendus, se dirige de son côté et trouve son corps décapité, horriblement mutilé. Il ramène le corps à Hanoï « . (Brébion : Dictionnaire de bio-bibliographie générale de l’Indochine Française, Paris 1935)

Mots Clefs : Tonkin Giang Vu Dessin – Crayon 1935 Monument commémoratif Garnier, Francis