AP2979-Morin-Tang-Vinh-BDai32

AP2979-Morin-Tang-Vinh-BDai32

Titre : Hué, 8 au 11 septembre 1932 – Réception de S. M. Bao Dai

Notice : Notule : Retour de S.M. Bao Dai en 1932 …/… Après avoir vécu 9 ans à Hué auprès de son père l’empereur Khai Dinh, le prince Vinh Thuy part pour la France afin d’y effectuer ses études. Il est accompagné de M. Charles ancien résident supérieur en Annam qui a bien voulu se charger à Paris de l’éducation, des études et des connaissances du monde occidental du futur empereur. Le prince Vinh Thuy revient en Annam le 3 janvier 1926 pour assister aux obsèques de son père. Le 8 janvier 1926, il est intronisé et prend le nom de Bao Dai. Il est alors âgé de 13 ans. Il retourne en France pour y poursuivre ses études interrompues et ne reviendra définitivement en Annam que le 8 septembre1932. Son excellence Ton That Han est choisi comme régent du royaume pendant l’absence de l’Empereur. (D’après Annick et Albert Marien) Sur le retour de Bao Dai en Annam, nous possédons une série de 24 photographies de « Tang Vinh Photo », rue Paul-Bert à Hué, prises les 8, 9, 10 et 11 septembre1932. Tang Vinh était un photographe attitré de la cour de Hué. En 1927, il avait déjà publié une série de près de 40 photos sur les cérémonies du Nam Giao (voir AP2945 à AP2978). Nous possédons également dans le fonds Marien Sogny, une série de 14 images traitant des mêmes événements, prises également par des photographes officiels. Plusieurs images des deux séries représentent des scènes presque identiques : défilé, prises d’armes, remises de décorations. Le retour de S.M. Bao Dai donna naturellement lieu à de nombreuses et importantes cérémonies et le reportage des photographes officiels nous en a conservé un témoignage précis et détaillé. Le jeune souverain était revenu de France par la voie maritime ; de Marseille au Cap Saint-Jacques, il avait emprunté le S/S D’Artagnan des Messageries Maritimes, puis, l’aviso colonial « Dumont d’Urville » l’avait transporté jusqu’en rade de Tourane et enfin il avait terminé son périple sur la canonnière « L’Alerte ». Ce navire avait pu remonter une partie de la rivière et déposer son passager sur le quai où l’attendaient le cortège des officiels ainsi qu’une foule populaire nombreuse. (voir AP1607 et AP2980). Le Résident supérieur en Annam, Yves Châtel était venu de la résidence-mairie voisine de Tourane avec une délégation d’officiels (voir AP1606) pour accueillir le souverain à son débarquement du navire (voir AP1609). Le résident supérieur et le Souverain posèrent ensuite pour les photographes devant la mairie de Tourane (voir AP2981 et AP2982). C’est par la voie ferrée que S.M. Bao Dai fit le trajet de Tourane à Hué. Une importante délégation, au sein de laquelle se côtoyaient administrateurs et officiers supérieurs en uniforme, civils en complet blanc et casque, missionnaires et hauts mandarins en tunique bleu en gaze transparente, attendait le souverain à la gare de Hué, devant l’entrée des voyageurs (voir AP1608). Le cortège officiel, de belles limousines noires, quittaient ensuite la gare pour se rendre dans les divers palais (voir AP1612 et AP1613). L’un des premiers soins de SM Bao Dai fut d’aller se recueillir sur le tombeau de son père Khai Dinh, dès son arrivé (voir AP2983). Les hauts mandarins de la cour, de leur côté, vinrent rendre hommage à leur jeune souverain, dans la cour des grandes prosternations, devant le palais Thai Hoa (voir AP1611). Au cours de ce premier contact, Bao Dai voulut assouplir le protocole rigide de la Cour en supprimant les agenouillements rituels et en prononçant son discours en français, ce qui provoqua des réactions chez certains mandarins traditionalistes. Quelques semaines après son retour à Hué, SM Bao Dai assista à une importante prise d’armes à l’occasion du 11 novembre. Le gouverneur général Pierre Pasquier en grand uniforme et bicorne présida la cérémonie, assisté de généraux et d’officiers supérieurs (voir AP1610 et AP2991). Le défilé eut lieu sur le terre-plein situé entre le cavalier du Roi et la porte Ngo Mon. Des détachements de la Marine défilèrent, suivies par des troupes d’infanterie et par une unité d’artilleurs, avec leurs chevaux de bât chargés de caissons de munitions (voir. AP3000). Une fanfare militaire de cors, de trompettes et de tambours accompagnait le défilé (voir AP2999). Des chars Renault FT 17, vétérans de la Grande guerre, étaient également présents (AP1615). Les spectateurs, invités et officiels, assistaient à la cérémonie du haut des balcons de la porte Ngo Mon (voir AP1617). A l’issue du défilé, SM Bao Dai procéda à une remise de décorations (voir AP3001, AP3002 et AP3003), face au Cavalier du Roi. Après cette cérémonie, le souverain fut reçu par les autorités françaises dans le palais de la résidence supérieure (voir AP1619). La sortie du palais donna lieu à une séance de photographies. De son côté, S.M. Bao Dai reçut les autorités françaises, en tenu de gala, dans la salle du trône. (Comité de Rédaction) Sur les souverains de la dynastie des Nguyen, voir AP0594. Sur S.M. Bao Daï, voir AP0749. Sur Son Altesse Impériale Vinh Thuy, Prince Héritier, voir AP1133.

Mots Clefs : Annam Thua Thien Hué 1932 – 8 au 11 Septembre Fêtes et cérémonies