AP2928-Morin-Dang-Chau-BDai-26

AP2928-Morin-Dang-Chau-BDai-26

Titre : Hué, 8 janvier 1926 – Intronisation de S.M. Bao Dai – Titre de l’album

Notice : Couverture de l’album édité par Dang Chau, photographe rue Dong Ba à Hué. Cet album contient 16 photographies consacrées aux cérémonies de l’intronisation de S.M. Bao Dai. Plusieurs de ces photos ont été publiées en cartes postales par Thanh Ba, éditeur à Hué. Notule : L’intronisation de S.M. Bao Dai à Hué, le 8 janvier 1926 Bao Dai, de son nom de naissance Nguyen Phuc Vinh Thuy, fils unique de S.M. Khai Dinh, est né à Hué, dans le palais Doan Trang Vien, le 28 octobre 1913. Il a été désigné par son père comme prince héritier sous le nom de prince Vinh Thuy, le 10 mars 1922 et investi en titre le 15 mai 1922. Il avait alors 9 ans. Il est alors parti faire des études en France, sous la surveillance de M. Charles, ancien résident supérieur à Hué (voir AP0723). Ces études se sont d’abord déroulées dans le cours privé Hattemer (que fréquentèrent également Jean-Paul Sartre et Jacques Chirac). S.M. Khai Dinh est décédée le 6 novembre 1925. Le prince héritier revint alors à Hué pour assister à ses funérailles (voir AP1559 à AP1583). Il fut alors intronisé sous le nom de règne de Bao Dai, le 8 janvier 1926. Il avait 12 ans. S.M. Bao Dai ne fut couronné officiellement qu’en septembre 1932, après son retour définitif de France, ses études achevées (lycée Condorcet et Ecole libre des Sciences politiques). De 1926 à 1932, la régence fut assurée par S.E. Ton That Han qui assistait aux cérémonies de l’intronisation (voir AP1588). Les cérémonies se déroulèrent dans le palais royal de Hué, au Palais Thai Hoa où se trouvait la salle du trône et au palais Can Chanh où le souverain tenait ses audiences publiques. De nombreuses personnalités étaient invitées, en tête desquelles Alexandre Varenne, alors gouverneur général de l’Indochine et Pierre Pasquier, alors résident supérieur en Annam. (voir AP2936). Les mandarins, alignés selon l’ordre hiérarchique dans la cour de palais, accomplissaient les grandes prosternations (Lay) pour saluer leur souverain. Lorsqu’il revint à Hué en 1932 pour être effectivement couronné, Bao Dai supprima cette cérémonie des grands Lay, qu’il jugeait indigne d’un souverain moderne. (Comité de Rédaction) Sur S.M. Bao Dai, voir AP0749.

Mots Clefs : Annam Thua Thien Hué 1926 – 8 janvier Fêtes et cérémonies Cl. Dang Chau