AP0291-Guioneau

AP0291-Guioneau

Titre : Cambodge, Angkor, 1960 – Angkor Vat – Vue aérienne (2)

Notice : Vue générale aérienne du temple, prise du sud. Altitude de prise de vue : 150 m. L’Allée royale. Notule : Angor Vat Le temple vishnouiste d’Angkor Vat, édifié dans la première moitié du XIIe siècle par le roi Suryavarman II, est un monument funéraire à la gloire de ce dernier. Construit au sud de la capitale Angkor Thom, il forme un rectangle d’environ 1500 m sur 1200 comprenant son encadrement de bassins-fossés larges de 190 m. C’est le plus grand ensemble monumental du groupe d’Angkor. Le monument comporte 4 enceintes successives que l’on a l’habitude de numéroter en partant du centre du monument. La 4e enceinte bordée par les douves enferme un espace de 1025 m sur 800. Cet espace est traversé par une vaste chaussée en pierre longue de 350 m et large de 9m 40 qui conduit à une terrasse en croix à 2 niveaux et au portail d’entrée, le Gopura, de la troisième enceinte. Cette troisième enceinte constitue une longue galerie de 187 m sur 215, ouverte sur l’extérieur et dont le mur intérieur est entièrement décoré de bas-reliefs. Entre la 3e et la 2e enceinte, du coté ouest se dresse un préau cruciforme délimitant 4 bassins carrés. La première enceinte sert de base au monument central avec ses 4 tours d’angle et sa tour centrale qui culmine à 63 m et contient la cella où était honorée la statue du Dieu. « Si Angkor Vat est, de tous les édifices, le plus vaste et le mieux conservé, c’est également le plus important et celui qui, de beaucoup, l’emporte par son caractère de grande composition architecturale, comparable aux plus belles créations humaines du monde entier. Par son plan parfaitement affirmé et équilibré, par l’harmonie de ses proportions et la pureté de ses lignes, d’une sobriété qui se rencontre rarement chez les Khmers, par le soin tout particulier apporté à sa construction, il mérite d’être placé à l’apogée d’un art qui, parfois, surprend par sa complexité et ses habitudes de bâclage. Angkor Vat est une oeuvre de puissance et de raison » (M. Glaize – Les monuments du groupe d’Angkor – IDEO)

Mots Clefs : Cambodge Siem Reap Angkor – Angkor Vat 1960 Vue aérienne Site archéologique Cl. Claude Guioneau