AP0270-Sallet

AP0270-Sallet

Titre : Annam, Quang Nam, Mi Son, vers 1923 – Mur nord de l’édifice D1 (1)

Notice : L’ensemble baptisé « Groupe D » par Parmentier se compose de deux salles longues, construites entièrement en briques et situées en avant des tours des groupes B et C, dont elles étaient le complément. De l’édifice D1, le plus ancien, la photo montre le mur nord au très riche décor sculpté dans la brique. Ce mur est découpé en bandes verticales par de solides pilastres ornés de rinceaux. Trois de ces bandes verticales sont occupées par des fenêtres carrées à balustres. Au-dessus de ces fenêtres, un bas-relief sculpté représente un goupe de personnages féminins vêtus de ongues jupes. En-dessous des fenêtres, deux bandes décoratives sont ornées de guirlandes et de petits piliers devant lesquels se dressent des lions debout. Entre ces fenêtres se tiennent des orants debout les mains jointes, logés dans des niches sous des arcatures portées par de minces colonnettes et encadrées par des pilastres doubles ornés de rinceaux. Sous leurs pieds, le soubassement est orné par des protomes d’éléphants, tandis qu’à la base des pilastres se trouve un petit personnage en prières. Au deux extrémités de l’édifice, sur les faces est et ouest, se trouvait une porte d’entrée dont le mur nord est orné d’un orant debout dans une niche et d’un soubassement analogues à ceux qui encadrent les fenêtres. Tout l’édifice reposait sur une base moulurée, en grande partie détruite par l’érosion. Au sommet du mur, une corniche à plusieurs étages s’élève au dessus des chapiteaux des pilastres. Elle supportait une toiture courbe assez basse, qui a totalement disparu. En avant de l’édifice on aperçoit une statue sans tête d’une divinité masculine, assise le genou droit relevé et la poitrine ornée du cordon bhramanique ainsi qu’une stèle portant une inscription. Notule : Les 5 sites du Viêt Nam classés au Patrimoine Mondial 1 – Ensemble des monuments de Hué (inscription en 1993). Justification d’inscription : Établie comme capitale du Viêt Nam unifié en 1802, la ville de Huê a été non seulement le centre politique mais aussi le centre culturel et religieux sous la dynastie Nguyên, jusqu’en 1945. La rivière des Parfums serpente à travers la cité-capitale, la cité impériale, la cité pourpre interdite et la cité intérieure, ajoutant la beauté de la nature à cette capitale féodale unique. 2 – La Baie d’Along (inscription en 1994 et extension en 2000). Justification d’inscription : La baie d’Along, dans le golfe du Tonkin, compte environ 1 600 îles et îlots qui créent un paysage marin spectaculaire de piliers de calcaire. En raison du relief vertigineux, la plupart des îles sont inhabitées et non perturbées par l’homme. Les valeurs esthétiques exceptionnelles de ce site sont complétées par son grand intérêt biologique. 3 – Les sanctuaires de Mi Son (inscription en 1999). Justification d’inscription : Du IVe au XIIIe siècle, la côte du Viêt Nam contemporain accueillait une culture unique, associée par ses racines spirituelles à l’hindouisme indien. Cette relation est illustrée par les vestiges d’une série d’impressionnantes tours-sanctuaires, au cœur d’un site remarquable qui fut pendant quasiment toute son existence la capitale religieuse et politique du royaume de Champa. Justification d’inscription : Le sanctuaire de Mi Son est un exemple exceptionnel d’échange culturel, de par l’introduction de l’architecture hindoue du sous-continent indien en Asie du Sud-Est. Le royaume du Champa était un important phénomène de l’histoire politique et culturelle de l’Asie du Sud-Est, comme en témoignent remarquablement les ruines de Mi Son. 4 – La ville de Hoi An (inscription en 1999) Hoi An constitue un exemple exceptionnellement bien préservé d’une cité qui fut un port marchand d’Asie du Sud-Est du XVe au XIXe siècle. Ses bâtiments et la disposition de ses rues reflètent les traditions autochtones aussi bien que les influences étrangères, qui ont donné naissance à ce vestige unique. Justification d’inscription : Hoi An est une importante et remarquable manifestation de la fusion des cultures, au fil du temps, dans un port commercial international. Hoi An est un exemple exceptionnellement bien préservé de port marchand traditionnel d’Asie. 5 – Le Parc national de Phong Nha Ke Bang (inscription en 2003). Justification d’inscription : La formation karstique du Parc national de Phong Nha Ke Bang a évolué depuis le paléozoïque (il y a environ 400 millions d’années) et c’est la plus ancienne région karstique importante en Asie. Suite aux changements tectoniques importants, le paysage karstique du parc est extrêmement complexe et présente de nombreuses caractéristiques géomorphologiques très importantes. Ce vaste paysage, qui s’étend jusqu’à la frontière de la République démocratique populaire lao, offre des phénomènes spectaculaires, dont de nombreuses grottes et rivières souterraines s’étendant sur plus de 65 kilomètres. (Site internet de l’UNESCO – 2006) Sur les sites cham – Classement du Nord au Sud du Viêt Nam, voir AP1957.

Mots Clefs : Annam Quang Nam Mi Son Vers 1923 UNESCO Champa – Archéologie