AP2678-Schneyder-Geuthner-T3P20

AP2678-Schneyder-Geuthner-T3P20

Titre : Cochinchine, 1935 – Tabac – Fumage du terrain

Notice : Monographie dessinée de l’Indochine – Ecole d’Art de Gia Dinh. (Voir AP2556). Cochinchine : Sites et gens. Notule : Fumer le tabac au Viêt Nam Le tabac, connu au Japon seulement en 1590, a été rapidement adopté par la culture sinoïde. On ignore la date exacte de son apparition au Viêt Nam. Le tabac était fumé dans des pipes à eau, dans la fabrication desquelles il ne faut voir aucune connexion avec le narghilê levantin et les autres modêles de pipe à eau du Proche-Orient, de l’Inde et de l’Asie centrale. La pipe à eau populaire (Dieu Cay), est généralement faite d’un bambou de 30 à 40 centimètres dont un oeuf forme fond étanche et retient une nappe d’eau. Au tiers de la hauteur est un petit fourneau contenant une pincée de tabac. Une longue aspiration du fumeur fait passer la fumée sur la couche d’eau de sorte qu’il la reçoit fraîche. Les pipes de luxe sont en ivoire (Dieu Ong), en vieille porcelaine (Dieu Bat) ou incrustées de nacre. Une tige flexible quelquefois longue de 2 mètres permet à un domestique de garnir le fourneau sans géner le fumeur. (Extrait de Connaissance du Viêt Nam – Pierre Huard et Maurice Durand – Réédit. EFEO 2002)

Mots Clefs : Cochinchine Dessin 1935 Culture – Tabac Pipe à eau