AP2570-Schneyder-Geuthner-T1P12a

AP2570-Schneyder-Geuthner-T1P12a

Titre : Cochinchine, Gia Dinh, Tan Son Nhut 1935 – Veille du Têt au cimetière

Notice : Monographie dessinée de l’Indochine – Ecole d’Art de Gia Dinh. (Voir AP2556). Cochinchine : Sites et gens. Sur les tombeaux annamites voir : la tombe (AP0021), l’enceinte (AP0052), la stèle (AP0183). Toilette des tombeaux et offrandes. Le culte des ancêtres prescrit d’apporter des soins à la construction et à l’entretien des tombeaux. Au premiers jours de l’année a lieu la fête durant laquelle toutes les familles vont procéder à la toilette des tombeaux. Notule : La Fête du Têt Le Têt est le nouvel an vietnamien. Sa date est fixée d’après des données astronomiques au centre desquelles se trouve la lune. Elle varie entre le 21 janvier et le 20 février. L’année vietnamienne comporte 12 mois lunaires, et 2 mois intercalaires en 5 ans pour rattraper le cycle solaire. Les années ne sont pas regroupées en siècle mais en cycle de 60 ans, d’après la tradition chinoise. Chaque cycle sexagésimal se compose de la réunion de deux petits cycles : l’un de dix ans (Thap Can ou 10 troncs célestes) et l’autre de douze ans (Thap Nhi Chi ou 12 branches terrestres). Le premier cycle a été instauré en 2.697 avant J.C. Le cycle de douze ans reproduit les noms des 12 animaux du zodiaque. Le cycle de 10 ans représente les cinq éléments (bois, feu, terre, métal, eau) sous leur forme brute ou élaborée (par exemple, eau naturelle et eau à usage). Chaque année prend le nom de l’animal rattaché aux branches terrestres, précédé de celui du tronc céleste correspondant. Ainsi l’année commencée le 24 janvier 1955 porte le nom At Mui. C’était la 32e du 78e cycle. Elle correspond à la juxtaposition du 2e tronc (At, eau à usage) et de la 8e branche (Mui, mouton ou chèvre). L’année commencée le 12 février 2002 est celle du cheval (19e du 79e cycle), juxtaposant le 9e tronc (Nham, terre inculte) et la 7e branche (Ngo, cheval). Son nom est Nham Ngo. Voici quelques indications sur le déroulement des Fêtes du Têt : Avant : On cherche à rejoindre son village d’origine. On prépare des habits neufs. On nettoie la maison. On règle ses dettes de plus de 2 ans. – 1 semaine avant : Offrandes (nourriture, papiers votifs) au Génie du Foyer (Ông Tâo) qui part rendre compte au Ciel du comportement de la famille. Décoration de la maison de fleurs et panneaux calligraphiés de formules de souhait. – 3 jours avant : Courses dans les marchés. Les marchés du Têt sont des marchés de joie. – La veille : Fixation d’une perche en bambou portant un petit panier d’offrandes pour accueillir le Génie du Foyer au retour de sa mission. La dernière soirée : Pétards pour se tenir éveillé. On brûle de l’encens. – Entre minuit et 2 heures : Cérémonie du changement d’année. Prosternation devant l’autel des ancêtres. Echange de voeux. Premier jour : Visites aux membres de la famille. Cadeaux aux enfants, dans une enveloppe rouge contenant une somme d’argent impaire. 2e et 3e jours : Visites aux amis et relations, dans les temples ou les pagodes. Réjouissances : jeux d’argent, danses du Dragon (appelées aussi « de la Licorne ») et du Lion, théâtre. Pétards pour chasser les mauvais esprits. – 7e jour : Cérémonie d’adieu aux ancêtres. Retrait de la perche. Retour à la vie normale. (Comité de Rédaction) Sur la survie des âmes chez les Annamites, voir AP2502.

Mots Clefs : Cochinchine Gia Dinh Tan son nhut 1935 Dessin Têt – Culte des ancêtres