AP2147-Despierres

AP2147-Despierres

Titre : Tonkin, Ha Giang, 1925-1930 – La RC2 au bord de la Rivière Claire (2)

Notice : (Voir vignette AP2146) Sur les photos portant la mention : « Amirauté britannique », voir AP0542. Notule : Tonkin – Etymologie Lê Loï, fondateur de la dynastie nationale des Lê Postérieurs (1428-1788), devenu roi sous le nom de Lê Thaï Tô (1428-1433) et ayant établi sa capitale sur le site aujourd’hui connu sous le nom de Hanoï, donna en 1430 à sa nouvelle résidence le titre de Dông Kinh (=de l’est/capitale). Cette expression a été lue par les Chinois Tong King. Et c’est cette dernière forme, de plus écrite incorrectement Tonkin, qui a prévalu au XVIIe siècle chez les Européens pour désigner cette partie du royaume des Lê. Auparavant cette région avait été pendant onze siècles sous la domination des Chinois (de – 208 à + 939). Ceux-ci l’appelaient Kiao-tche (lu Giao-chi en annamite). Et c’est cette forme, connue de l’Orient romain, qui apparaît sous le nom de Cattigara dans la Géographie de Ptolémée (IIe s. après J.C.). Plus tard les Chinois imposèrent le nom de « An Nam » (lecture annamite des caractères chinois Ngan Nan) qui veut dire « le pacifié/sud » pour bien marquer leur prédominance. Celle-ci fut très variable jusqu’au XIXe siècle, allant de l’invasion à un simple tribut purement symbolique. Il y eut souvent des soulèvements nationalistes et des dynasties nationales qui ont donné au Tonkin des noms faisant moins ressortir l’influence chinoise : Daï Nam (=le grand sud) ; Daï Viêt (=le grand lointain) ; Nam Vîet (=le sud lointain). Et l’inversion en Viêt Nam faite par l’empereur Gia Long en 1802 pour encore mieux différencier son pays du Nam Viêt (en chinois : Nan Yué), nom aussi donné par les Han expansionnistes aux provinces du sud de la Chine qu’ils avaient colonisées (capitale : Canton). Quant aux Annamites, ils appelaient couramment la partie nord de leur royaume (celle qui correspond au Tonkin), Bac Ky, (=du nord/la région). En effet le royaume annamite s’étendait aussi sur ce que les Français appelèrent Annam, le Trung Ky (=du centre/la région) ; et plus tard sur la Cochinchine, le Nam Ky (=du sud/ la région). Les Vietnamiens actuels utilisent de préférence le terme Bô au lieu de Ky (même sens). (Comité de Rédaction)

Mots Clefs : Tonkin Ha Giang Rivière Claire 1925-1930 Rapides Cl. Amirauté britannique