AP2144-Despierres

AP2144-Despierres

Titre : Hanoï, 1931- Le marché aux fleurs et le petit lac

Notice : Format : 16×11. Au premier plan, le marché aux fleurs et la fontaine ; à l’arrière-plan, le petit Lac et le pavillon de la Tortue. Notule : Hanoï – Service des eaux et service de l’éclairage en 1926 Le service des eaux de la ville de Hanoï est exploité par un régisseur intéressé qui assure cette exploitation depuis l’année 1893. L’eau provient d’une nappe aquifère profonde ; elle est pompée dans six puits tubés de 40 mètres de profondeur moyenne, distants les uns des autres d’environ 60 mètres. Le débit journalier que l’on peut obtenir grâce à ces 6 puits dépasse 10.000 mètres cubes ; le forage d’un nouveau puits est en cours. Les pompes des puits sont à double effet, elles refoulent l’eau dans un réservoir intermédiaire d’où elle se rend aux appareils filtrants, constitués par des filtres lents à sable submergé. L’eau filtrée se rend ensuite, par gravité, dans des réservoirs d’où elle est refoulée par des pompes élévatoires dans des réservoirs situés dans les divers quartiers de la ville. Service de l’éclairage. La ville de Hanoï est éclairée à l’électricité depuis 1895. Le courant est fourni par la Société Indochinoise d’Electricité qui, depuis quelques années, a abandonné sa qualité de concessionnaire, celle de régisseur intéressé. La ville est propriétaire du matériel et de l’usine. La tension à l’usine est de 550 volts en deux ponts à 275 volts ; le courant fourni est du courant continu. (A.A. Pouyanne – Les Travaux Publics de l’Indochine – IDEO – 1926) Sur le site de la ville de Hanoï, voir AP042. Sur Hanoï pendant la période « héroïque », voir AP3576. Sur le Petit Lac – Légende de l’épée restituée, voir AP1370.

Mots Clefs : Tonkin Hanoï 1931 Architecture coloniale – Bâtiment civil Eau – Eclairage Maché – Fleur