AP2108-Despierres

AP2108-Despierres

Titre : Cochinchine, Ba Ria, Cap Saint-Jacques, 1932 – Vue aérienne de la plage

Notice : Vue vers le Nord-Est sur la Baie des Cocotiers Notule : Le Cap Saint-Jacques Le Cap Saint-Jacques, dénommé aujourd’hui Vung Tau (=baie/bateaux). Station balnéaire. La ville est enserrée entre deux massifs granitiques. Au nord, le Nui Lon (=mont/gros) (249m) dit le Grand Massif (AP3621). Au sud le Nui Nho (=mont/petit) (170m) dit le Petit Massif (AP3622). Sa pointe sud constitue le Cap proprement dit (Mui Nghinh Phong) (=cap/recevoir/vents). C’était avant guerre une agréable promenade de parcourir en automobile la Grande Corniche et sa Fausse Baie. Mais pas de plage car le massif se termine directement sur la mer et de même la Petite Corniche et sa Petite Baie avec une seule petite plage d’accès difficile près du cap. Sur le Petit Massif un phare a été installé en 1910. La ville s’étale entre les deux massifs, sur les bords de la Baie des Cocotiers. La plage (AP3624) est sûre et bien ombragée de palmiers et de cocotiers. La ville présente un bord de mer aménagé en esplanade, de vastes avenues ombragées, des hôtels (AP3625), des villas. C’est dans cette baie que se présenta le 10 février 1859 l’escadre de l’amiral Rigault de Genouilly composée de 2 corvettes, de 3 canonnières, d’un aviso et de 3 transports de troupes sur lesquels étaient embarqués 2176 officiers et soldats français et espagnols. Après avoir réduit les forts annamites, l’escadre alla conquérir Saïgon en représailles des persécutions menées par l’empereur Tu Duc contre les missionnaires. (Comité de Rédaction)

Mots Clefs : Cochinchine Ba Ria Cap Saint-Jacques 1932 – 1933 Plage Vue aérienne Cliché. Aéro Militaire Indochine