AP0020-Sallet

AP0020-Sallet

Titre : Tonkin, Bac Kan, 1905 – Village man

Notice : Cette photo a été prise dans la province de Bac Kan, dans la haute région duTonkin. Sur la province de Bac Kan, voir AP0018. Au premier plan on aperçoit un groupe de montagnards, hommes et femmes, appartenant à une des minorités ethniques de la haute région tonkinoise : les Man. En arrière-plan de la photo, on voit un village à flanc de colline avec les maisons couvertes de paillote au ras du sol. Notule : Minorités ethniques du nord-Indochinois. La « Haute Région » tonkinoise est peuplée de tribus variées, non vietnamiennes, arrivées du Laos et des provinces méridionales de la Chine (Guangdong, Guangxi, Fujian) à des dates diverses, entre le 18e et le début du 20e siècle. Elles ont conservé leurs langues, leurs coutumes et leurs vêtements traditionnels. L’ethnie la plus nombreuse est celle des Tay qui peuplent le Laos et les provinces tonkinoises limitrophes du Laos. Dans la Haute région tonkinoise, on rencontre des Tho et des Nhang (voir AP1263, AP3623, AP3716), appartenant à l’ethnie Tay installés à des altitudes faibles, jusqu’à 450 m. Les femmes Tho portent des vêtements de toile bleue, longue tunique, pantalon assez large descendant aux chevilles, jambières, et une jupe sur le pantalon ainsi que des bijoux d’argent. Les femmes Nhang portent des vêtements, pantalon et veste bleu foncé, sans broderie ni autre ornement qu’un parement et deux petits galons de couleur rouge bordant le tour du cou, le bas des manches et le revers de la veste (voir AP1356). Après les Tay, les deux tribus les plus importantes sont celles des Méo (en chinois Miao) qu’on désigne maintenant sous le nom de Hmong (voir AP3111, AP3112 et AP3124 à 3128), et des Man (désignés maintenant sous le nom de Yao). Ces deux groupes étaient eux-mêmes subdivisés en nombreuses sous-tribus que l’on dénommait habituellement d’après certaines particularités des vêtements féminins. On retrouve une diversité comparable chez les Méo, chez qui l’on distinguait, toujours à partir des vêtements féminins, les Peu Miao ou Méo blancs (voir AP0707), les Hao Miao ou Méo à fleurs, les Muong Cha Miao ou Méo à cornes. D’autres tribus, moins nombreuses, sont dispersées dans la Haute Région, en particulier les Xa Pho (ou Lolo). Les femmes lolo (voir AP3102) sont réputées pour leur teint blanc, leur profil très fin et leurs yeux vifs et noirs. Elles portent de grands turbans descendant jusqu’au bas du dos, une ceinture de couleur vive et une jupe à bandes brodées. Les hommes s’habillent comme les Annamites…/… (D’après De Rozario, « Cha Pa, station d’altitude » – 28ème cahier de la Société de Géographie de Hanoï. 1935) Sur les Man ou Yao, minorités du Nord-Indochinois, voir AP0131.

Mots Clefs : Tonkin Bac Kan 1905 Costume traditionnel Minorité ethnique