AP2007-Sallet

AP2007-Sallet

Titre : Annam, Khanh Hoa, Po Nagar, 1910 – Ensemble des monuments, vu du sud

Notice : La vue est prise du pied de la colline, en bordure de la lagune. Le sommet de la Tour Principale domine l’ensemble des bâtiments voisins, Tour Sud et Edicule Sud-Est, au-dessus d’une végétation très touffue. Notule : Le temple cham de Po Nagar à Nha Trang Le très important sanctuaire cham connu sous le nom de « Po Nagar » (Po Yan Inoh Nagar = la grande Dame protectrice de la cité) se dresse sur un mamelon, en bordure de la lagune, à 2km au nord de Nha Trang (voir AP2872 et AP2873). De cette hauteur, il domine tout le paysage environnant. La région de Nha Trang constituait l’ancienne province cham du Kauthara. Ce temple était consacré au culte d’Uma, ou Baghavati, l’épouse de Civa et la déesse de la beauté, dont une belle statue orne encore la cella de la tour principale. Cette statue, affublée de tuniques brodées a été transformée par les Annamites en divinité taoïste, la déesse Tien Y A Na, dont la légende est contée sur une stèle dressée à proximité (voir AP1942). En effet le temple fut vendu par les Cham aux Annamites par un acte en bonne et due forme. Les Cham continuent néanmoins à y célébrer quelques cérémonies. Les monuments de cet ensemble sont construits sur deux niveaux : – sur la plate forme supérieure, deux rangées d’édifices sont alignées sur une orientation N-S. La rangée de l’est comporte la Tour Principale (voir AP1961), flanquée de la Tour Sud plus petite (voir AP1943) et d’une construction qualifiée Edicule Sud-Est. La seconde rangée, à l’ouest de la première, comporte trois édifices désignés sous les noms de Tour Ouest, Tour Nord-Ouest (voir AP1942) et Bamun Sud-Ouest. – en contrebas de cette plateforme, à mi-pente de la colline, subsistent les vestiges d’une grande salle, un vihara, sous la forme de robustes piliers en briques (voir AP1940). Po Nagar a été un site religieux important pendant toute la durée de l’histoire du peuple cham. D’après les inscriptions un temple en bois qui s’y trouvait a été brûlé en 774. En 958, le roi Indravarman III érigea « cette déesse Bhagavati, avec un corps d’or, désireuse de répandre sa gloire dans le monde entier ». Il a été ensuite reconstruit, puis détruit à diverses reprises, à la suite d’incursions des Chinois, des pirates et des Annamites. D’après Stern, « rien de ce qui est encore debout à Po Nagar ne paraît antérieur au style de Mi Son A-1 et tout semble y avoir été retouché, restauré, remis en état à une époque tardive. L’ensemble produit ainsi une impression saisissante de laideur, d’art abâtardi, d’édifices rafistolés ». La consolidation des monuments de Po Nagar fut un des premiers grands chantiers de Parmentier, dans les premières années du 20ème siècle. (Comité de Rédaction) Sur Henri Parmentier, voir AP0065. Sur le classement des sites cham du Nord au Sud du Viêt Nam, voir AP1957.

Mots Clefs : Annam Khanh Hoa Po Nagar 1910 Champa Site archéologique