AP1761-Despierres

Titre : Saïgon, 1933 – Le N/N Aramis

Notice : Mention sur la photo : Escadrille N°2 Sur le port de Saïgon-Cholon, voir AP0563. Le N/N Aramis. Dernier du trio des grands paquebots du programme de construction d’après guerre pour la ligne d’Extrême Orient (Félix Roussel, Georges Philippar, Aramis). Premier départ de Marseille le 21octobre 1932. Le 22 juin 1932 s’échoue sur la côte de chine et est remorqué par le croiseur Primauguet au Japon pour réparations. En 1935 les moteurs sont suralimentés : puissance 15600 cv et vitesse 19 noeuds, navire peint en blanc. Remis en service le 20 avril 1936. Le 4 septembre 1939 est envoyé à l’Arsenal de Saïgon pour être transformé en croiseur auxiliaire sous le nom de X1. Le 20 janvier 1940 appareille pour essais et passage en cale sèche à Hong Kong. Le 1er mars patrouille entre Hong Kong et Singapour. Il saisit sur rade de Hong Kong le navire russe Selenga et le remorque du 22 mars au 2 avril jusqu’au Cap Saint Jacques. Il sera rendu après l’armistice. Du 17 avril au 5 mai patrouille dans le détroit de la Sonde puis du 8 mai au 1° juin dans le Golfe de Siam et en Mer de Chine. Rentré à Saigon est désarmé le 1er août et le personnel démilitarisé le 30 novembre. Le 10 avril 1942 réquisitionné par les Japonais à Saïgon qui en prennent possession le 2 juin et renommé Teia Maru. Effectue un voyage du Japon à Lourenço Marquès à l’occasion d’un échange de diplomates entre le Japon et les Etats Unis, puis sert comme transport de troupes. Torpillé et coulé le 18 août 1944 par le sous marin américain Rasher par 18°18’ nord et 120°13’ est à la pointe nord-ouest de l’île de Luzon aux Philippines. (Notice extraite de la French Line)

Mots Clefs : Cochinchine Saïgon 1933 Vue aérienne Cl. Aéro Miiltaire Indochine