AP1698-Desmarets

AP1698-Desmarets

Titre : Marseille, 1922 – Le personnel du Commissariat de l’Exposition

Notice : Le personnel du Commissariat Général de l’Indochine est réuni pour la photo devant le pavillon de la Cochinchine (ou du Tonkin et de l’Annam, d’après une autre carte postale ?) qui est la reproduction d’une maison commune de village. On peut apercevoir les colonnes en bois laqué, les murs ornés de dragons peints, et les fenêtres à claire-voie dessinant des caractères chinois.Ce personnel est nombreux. On peut compter plus de 70 personnes, hauts fonctionnaires en uniformes chamarrés et ornés de décorations, militaires, civils en redingote et haut-de-forme, mandarins dans leurs tuniques brochées et portant la plaquette d’ivoire, insigne de leur grade, ainsi que les délégués et ouvriers indigènes de la colonie. On reconnaît à droite, M.Guesde (?) Commissaire Général et, à sa gauche M. Outrey, Député de la Cochinchine. Parenthèse : La maison commune qui abritait la pavillon de la Cochinchine avait été démontée et transportée depuis l’Indochine, à l’occasion de l’exposition coloniale de Marseille de 1906. Installée à Vincennes pour l’exposition parisienne de 1907, elle a abrité le Temple du Souvenir des Combattants Indochinois morts pendant la grande guerre, jusqu’à sa destruction par un incendie en 1990. Notule : Colonisation française de l’Indochine jusqu’aux indépendances – Repères – De 1859 (date de la prise de Saïgon) à 1879 : Période des 12 Amiraux. Le premier : Rigault de Genouilly ; le dernier : Laffont. – De 1879 à 1896 : Période des 7 Gouverneurs civils. Le premier : Le Myre de Vilers ; le dernier : Rousseau. – 1898 : Formation de l’Union indochinoise constituée des pays suivants : Cochinchine, colonie en 1867, après des opérations militaires contre les successeurs de Gia Long de 1859 à 1866. Annam, protectorat 1874 et 83, après des opérations contre la Cour de Hué de 1859 à 1873. Tonkin, protectorat en 1885, après des opérations contre la Chine, suzerain nominal, et les troupes de pirates qu’elle animait, de 1857 à 1885. Cambodge, protectorat de 1863 ; opérations militaires postérieures contre le Siam pour récupérer les provinces cambodgiennes. Laos, protectorat de 1893, après les voyages de Doudart de Lagrée en 1866 et Pavie en 1886, entrepris en vertu des droits acquis précédemment par le Cambodge et l’Annam sur le Laos, et après des opérations contre le Siam pour le forcer à reconnaître notre protectorat qui en est issu. Kouang-Tchéou-Wan, bail de 1898 accordé par la Chine pour 99 ans. 840 km², 210.000 hab. Capitale: Fort Bayard. Rendu à la Chine en 1945. Maintenant : Guangzhouwan ; capitale : Zhangjiang. De 1896 à 1945 : Période des 15 Gouverneurs Généraux. Le premier : Paul Doumer. L’avant-dernier : le général Catroux (30/8/1939 au 25/6/1940) qui a accepté le 20/6/1940 l’ultimatum japonais exigeant un droit de passage et de stationnement de leurs troupes en guerre contre la Chine du sud et préparant (déjà) leur guerre dans la Mer de Chine vers la Malaisie, Singapour et les Indes néerlandaises. Le dernier : l’amiral Decoux (25/6/940 au 16/8/1945) ; avec les exigences japonaises de plus en plus pressantes jusqu’au coup de force du 9 mars 1945 où tous les Français furent désarmés, arrêtés et regroupés dans un périmètre à Hanoï ou à Saïgon et quelques autres villes.. De 1945 à 1954 : Période des 7 Hauts-Commissaires : Thierry D’Argenlieu (mais il n’arrive à Saïgon que le 31 otobre 1945), Bollaert, Pignon, le général de Lattre de Tassigny, Letourneau, Dejean, le général Ely. Première guerre d’Indochine, avec les Français : du 20/11/1946 (tirs sur les navires français à Haiphong) au 21/7/1954 (fin de la Conférence de Genève : le Viêt Nam est partagé en deux par le 17e parallèle). Le tournant de la guerre date du 1er octobre 1949 lorsque la République Populaire de Chine a été proclamée par Mao-tsé-Tong et où ses troupes bordant le Tonkin purent apporter assistance et refuge aux troupes vietminh et surtout aide en matériel lourd après l’armistice du 27 juillet 1953 en Corée. La défaite de Dien Bien Phu le 7 juin1954 a concrétisé notre perte d’influence et la reconnaissance internationale de l’indépendance des 2 Viêt Nam (Nord et Sud), du Cambodge et du Laos. (Comité de Rédaction) Sur les expositions coloniales en France, voir AP1494.

Mots Clefs : France Marseille 1922 – 8 mai Exposition coloniale