AP1564-Sogny-Marien

AP1564-Sogny-Marien

Titre : Hué, 1926 – Obsèques de S.M. Khai Dinh (6) – Le cortège

Notice : Le cortège dans les rues de Hué; La marche est ouverte par deux éléphants caparaçonnés, montés par leur cornacs porteurs de grands parasols jaunes. Sur l’enterrement de S.M. Khai Dinh, voir AP1559. Notule : Parasol Le parasol, emblème de puissance politique ou d’élévation sociale, est né dans le Proche-Orient et a gagné ensuite l’Iran, la Chine et l’Inde. La technique de la broderie et de la confection des parasols a été importée de la Chine au Viêt Nam, vers 1520, par l’ambassadeur La Cong Lianh (règne de Lê Chieu Ton 1518-1523). Le village de Hien Luong monopolisa la fabrication des parasols. Il forma plus tard l’un des quartiers de Hanoï en bordure du Petit Lac. Le parasol de cérémonie en papier, rendu pliant par un système de tigelles articulées autour d’un anneau de bois, insigne des fonctionnaires, doit être différencié d’autres parasols en étoffe et non pliants. Ce sont plutôt des dais (Tân) dont la tige de support est tantôt médiane tantôt fixée à la circonférence ; ce sont aussi des éventails ayant la forme d’une feuille de figuier. Ils étaient exclusivement réservés au roi et au culte. (Extrait de Connaissance du Viêt Nam – Pierre Huard et Maurice Durand – Réédit. EFEO 2002)

Mots Clefs : Annam Thua Thien Hué 1926 – Janvier Enterrement – Funérailles Cérémonies – Parasol