AP1559-Sogny-Marien

AP1559-Sogny-Marien

Titre : Hué, 1926 – Obsèques de S.M. Khai Dinh (1) – Au Palais

Notice : Le cortège venant du Palais Can Thanh se dirige vers la porte Hien Nhon. Derrière le Catafalque, le jeune Roi Bao Dai (il n’a que 13 ans) suit en costume de deuil. On l’aperçoit (indiqué par une croix à l’encre noire), a demi caché par le joueur de mandoline au premier plan. La tenue de grand deuil est une tunique blanche de chanvre grossier, sans couture ni ourlet, son front est ceint d’une couronne de corde grossière. Il s’appuie sur un bâton de bambou dont la partie supérieure est ronde comme le ciel et la partie inférieure carrée comme le terre. A ses côtés se tiennent d’autres membres de la famille royale, également en grande tenue de deuil. Aussitôt derrière lui viennent les officiels, hauts fonctionnaires de l’administration coloniale (voir AP1560). Sur les souverains de la dynastie des Nguyen, voir AP0594. Notule : Enterrement de S.M. Khai Dinh Khai Dinh était mort à Hué le 6 novembre 1925. Le prince héritier, S.A. Vinh Thuy qui faisait ses études en France sous le contrôle de M. Charles, ancien résident supérieur en Annam, était revenu à Hué et avait été intronisé sous le titre de règne de Bao Dai. La cérémonie d’intronisation s’était déroulée le 8 janvier 1926. Sur l’intronisation de S.M. Bao Dai, voir AP2928. Les funérailles de S.M. Khai Dinh eurent lieu du 29 au 31 janvier. Elles donnèrent lieu à d’importantes manifestations auxquelles assista une grande partie de la population de Hué ainsi que de nombreux visiteurs. C’était en effet un événement assez exceptionnel : les précédentes funérailles royales à Hué avaient eu lieu en janvier 1889, à la mort de Dong Khanh, 37 ans auparavant. (Les deux souverains, Thanh Thai et Duy Tan, qui ont occupé le trône après Dong Khanh avaient été exilés et étaient toujours vivants). L’année précédente, Khai Dinh avait fêté en grande pompe son quarantenaire et les invités aux cérémonies avaient remarqué sa fatigue (voir AP2902) Le CDRom présente 40 vignettes relatives à cet événement : – les vignettes AP1559 à AP1583 (soit 25 vignettes) provenant du fonds Sogny-Marien et que nous avons intitulées « Obsèques de S.M. Khai Dinh ». – les vignettes AP1897 à AP1914 (soit 15 vignettes) provenant du fonds Sallet et que nous avons intitulées « Funérailles de S.M. Khai Dinh ». L’auteur des photos du fonds Sogny-Marien n’est pas connu mais pourrait bien être un des photographes officiels chargés de suivre la cérémonie, peut-être le même Dang Chau qui avait « couvert » les fêtes du Nam Giao, du Quarantenaire et de l’intronisation de S.M. Bao Dai. Plusieurs de ces photos furent éditées en cartes postales par Thanh Ba, éditeur à Hué. Les photos du fonds Sallet, sont sur plaques de verre et comportent, pour la plupart une légende, inscrite sur la photo elle-même. Elles sont, à notre connaissance, inédites et constituent un précieux complément aux documents du fonds Sogny-Marien. Les cérémonies de l’enterrement débutèrent au palais Can Chanh, dans la citadelle, où un hommage officiel fut rendu à la dépouille du souverain défunt. Puis le catafalque, escorté par un imposant cortège fur transporté à dos d’homme jusqu’au tombeau dont Khai Dinh avait lui-même surveillé la construction. Au tombeau eurent lieu diverses cérémonies avant que la bière ne soit descendue dans le caveau. 1.Cérémonies au Palais Can Chanh. C’est S.M. Bao Dai, récemment intronisé, qui mène le deuil. Les principaux représentants de l’administration coloniale sont présents, dont le gouverneur général Alexandre Varenne et le résident supérieur Pierre Pasquier. Le précepteur de Bao Dai, M. Charles, ancien résident supérieur en Annam ainsi que son épouse avaient également été invités (voir AP1563). Toute la famille royale participe naturellement à la cérémonie et en particulier les reines mères (voir AP1900) ainsi que tous les mandarins présents à Hué (voir AP1552 et AP1902). Une grande tente avait été aménagée dans la cour du palais Can Chanh, habituellement réservé aux audiences royales. La bière contenant la dépouille royale y avait été installée sous un imposant catafalque. La levée du corps est présidée par S.M. Bao Dai en grand costume de deuil (voir AP1561). Dans la grande cour devant le palais, tous les mandarins sont réunis (voir AP1562) pour rendre hommage au roi défunt par de grandes prosternations (voir AP1902). Le catafalque quitte le Palais Can Chanh (voir AP1897). Juste derrière celui-ci marche S.M. Bao Dai en tenue de grand deuil, entouré de membres de la famille royale. Derrière ce groupe viennent les hauts fonctionnaires français, conduits par Pierre Pasquier (voir AP1560). Le cortège franchit l’enceinte du palais royal par la porte Hien Nhon, la porte de droite, située à l’est (voir AP1905), puis il sort de la citadelle par la porte du Sud-Est, le Mirador VIII (voir AP1568). Il franchit ensuite la rivière des Parfums par le pont Clemenceau, au pied duquel de nombreux sampaniers sont venus accoster, pour rendre un dernier hommage à S.M. Khai Dinh (voir AP1565). 2. Le cortège. Le cortège, qui accompagne le catafalque et va circuler au milieu de la population de Hué, émue et respectueuse, à travers la ville et la campagne environnante, depuis la Citadelle jusqu’au tombeau de Khai Dinh, est précédé par deux éléphants royaux qui ouvrent la marche. Ils sont richement caparaçonnés et leurs cornacs tiennent en main un parasol jaune (voir AP1564). Le catafalque est une grande construction en bois et en tissu, composée d’un dais rectangulaire soutenu par huit colonnes carrées. Les panneaux de toile qui encadrent le dais sont brodés de dessins symboliques et les colonnes portent des panneaux décoratifs (voir AP1576 et AP1906). Des deux côtés s’ alignent des lanternes. Le catafalque est soulevé sur les épaules d’une armée de porteurs vêtus d’une tunique de couleur aux parements blancs, de pantalons bouffants et de jambières blanches. Ils portent sur la tête une écharpe blanche (voir AP1906). Dans le cortège de nombreux panneaux et bannières portent des inscriptions dont une grande banderole verticale de plusieurs mètres de haut, sur laquelle est inscrit en caractères le titre posthume qui a été décerné au roi défunt (voir AP1907). Derrière la bannière, sur des civières et de larges tables, les porteurs transportent les objets personnels ayant appartenu à S.M. (voir AP1566), ainsi que ses vêtements (voir AP1912). De nombreux porteurs d’oriflammes et de lanternes accompagnent le cortège (voir AP1570, AP1571 et AP1572). Dans le cortège figurent également des personnages grimés en démons et habillés de costumes de théâtre qui ont pour rôle de chasser les « Ma Qui », les mauvais esprits (voir AP1567). Viennent ensuite deux tours, confectionnées avec du carton et du papier doré et argenté (voir AP1898). Elles sont menées par des bonzes vêtus d’une curieuse tunique à carreaux en damier. Tout le long du parcours, une assistance émue et recueillie salue le cortège. Des cérémonies sont célébrées devant de petits autels installés au bord de la route qui ont été réalisés et transportés par des villages pour être remontés sur le parcours de la procession funèbre (voir AP1574). 3. Les cérémonies au tombeau. S.M. Khai Dinh a choisi Elle-même le lieu de sa sépulture et en a surveillé la construction. Juste avant d’arriver au tombeau, un dernier reposoir a été installé, là où les honneurs funèbres sont rendus à la dépouille royale (voir AP1578). Au tombeau sont exposés tous les objets votifs, une reproduction en carton et papier des palais Can Chanh (voir AP1579) et Kien Trung (voir AP1583) ainsi qu’une reproduction également en papier de tous les moyens de transport utilisés de son vivant par le roi défunt, y compris sa voiture automobile (voir AP1581). Ces objets votifs en papier sont incinérés à la fin de la cérémonie (voir AP1582).. Un caveau a été creusé dans le tombeau pour y placer le cercueil de S.M. Khai Dinh. Le cercueil a été placé sur un chariot à glissières qui permettra de l’introduire dans le caveau (voir AP1580). La famille royale, en tenue de grand deuil est réunie autour du cercueil pour assister à la descente dans le caveau (voir AP1914). Après la cérémonie, tous les invités ont quitté le tombeau pour rejoindre leurs véhicules. Sur la vignette AP1913 on voit les officiels descendre les escaliers du tombeau. Tenues blanches des fonctionnaires et uniformes des militaires se mêlent aux tuniques des mandarins. (Comité de Rédaction) Sur Son Altesse Impériale Vinh Thuy, Prince Héritier, voir AP1133.

Mots Clefs : Annam Thua Thien Hué 1926 – 3 janvier Funérailles – Enterrement