AP1445-Sallet

AP1445-Sallet

Titre : Cochinchine, Cholon, 1910 – Cérémonie du 7e mois dans une pagode chinoise

Notice : Le premier jour du 7e mois lunaire, les Chinois célèbrent une fête des Mânes, avec sacrifice, libations et offrandes de papier-monnaie. Cette fête est très apparentée à celle que les Annamites célèbrent le 15° jour du même mois sous le nom des « Âmes errantes ». C’est une fête d’origine bouddhiste. Il y a d’autres fêtes au cours du 7e mois : le 7e jour, celle des « déesses des 7 palais » ; le 14e jour, celle des « sociétés pécuniaires » ; le 22e jour, celle du « dieu des Richesses ». Notule : Les congrégations chinoises à Cholon Cholon est essentiellement habité par des Chinois : 180.000 environ avant guerre, 500.000 actuellement. Ces Chinois sont regroupés en Congrégations selon leur province d’origine et accessoirement leur activité. Leur statut a été fixé par les accords de Nankin de 1930 que l’on peut résumer ainsi : ils ont tous les avantages des Européens et des Annamites mais aucun de leurs inconvénients. Les congrégations étaient très indépendantes de toute autorité, tant française que chinoise, choisissant librement leurs chefs et gérant leurs propres institutions (chaque congrégation avait ses temples, ses pagodes, ses collèges, son hôpital, son cimetière, etc.). Même si depuis 1945 l’influence politique du Kuo Min Tang de Tchang Kaï Shek s’est accrue par l’intervention de consuls, même si les congrégations ont le 20 août 1948 changé de nom pour s’appeler officiellement « Groupements Administratifs Chinois Régionaux » (GACR), elles sont restées ce qu’elles étaient. Il y a 5 congrégations principales : -Canton (en chinois pinyin : Guangdong), regroupant les Chinois venant essentiellement du delta de la Rivière de Canton ; leur activité principale est l’importation. -Foukien (en pinyin : Fujian ; en vietnamien : Phuoc Kien), pour les Chinois venant de la région d’Amoy (Xiamen) ; ils gèrent de grandes affaires commerciales. -Hakkas (en pinyin : Kejia) qui viennent des réglons côtières du Foukien et du Kouang Tong ; ils s’occupent de bazars et de commerces de détail. -Triêu Châu (en pinyin : Zhaozhou) pour des Chinois venant du Kouang Tong ; ils sont principalement négociants en riz et en tissus. -Haï Nan, pour ceux venant de l’île de ce nom ; ils sont le plus souvent restaurateurs. Il y a 2 autres congrégations moins importantes. Ce système des Congrégations fonctionne dans les groupes de Chinois de la diaspora, notamment à Paris. (Comité de Rédaction)

Mots Clefs : Cochinchine Cholon 1910 Carte postale Pagode – Chinois – Congrégation