AP1427-Sallet

AP1427-Sallet

Titre : Saïgon, 1920 – Rue Catinat

Notice : Carte postale n°84. Débouché de la rue Catinat sur la place du théâtre, entre la pharmacie Solirène et l’hôtel Continental. Notule : La Rue Catinat, épine dorsale de la ville de Saïgon C’est la rue la plus ancienne de la cité. Elle part de la place de la Cathédrale, orientée N0-SE, sur 1 km, jusqu’au quai. Son nom lui a été donné par l’amiral de La Grandière le 1er février 1865 (auparavant les rues étaient désignées par un numéro ; celle qui nous intéresse avait le n°16), en l’honneur de la corvette à roues « Catinat » qui avait participé aux interventions de 1856 à Tourane et de 1859 à Saïgon. Et celle-ci portait le nom du maréchal de France Nicolas de Catinat (1637/1712) qui guerroya en Italie de 1690 à 1696 pour le compte de Louis XIV. Après 1955 elle est devenue duong (=rue) Tu Do (=de la Liberté) ; et après 1975, Duong Dong Khoï (soulèvement général). En haut de la rue Catinat se dressait la cathédrale (voir AP3706) précédée d’un square orné de la statue de l’évêque d’Adran et flanquée à gauche par l’Hôtel des Postes (voir AP1422). Devant la cathédrale, à l’entrée de la rue Catinat s’élevaient des bâtiments administratifs (voir AP3766), notamment ceux des Finances. En face (côté NE des numéros pairs) il y avait la Sûreté. Pendant la Guerre des Sectes (du 30 mars à mi-octobre 1955) les deux côtés de la rue Catinat à cette hauteur étaient occupés par 2 forces différentes : les Binh Xuyen dans la Sûreté, les partisans de Diem dans les Finances. Les tirs de mitraillette étaient fréquents entre eux. On sait que les seconds l’ont emporté sur les premiers, ainsi que successivement sur toutes les autres sectes de Cochinchine. Le cinéma Eden existait dès avant 1930. Donnant sur la rue Catinat : la Pharmacie de France ; la Librairie Portail ; la Pâtisserie Brodard. De l’autre côté de la rue (celui des numéros pairs) : Photo Nadal ; le bar Cintra ; l’opticien Michaux ; Bata etc. L’hôtel Continental date d’avant 1900 (voir AP0448). En 1925 il avait 70 chambres, plus une annexe de 30 chambres donnant sur la rue d’Espagne. Il existe toujours sous le même nom. Sa terrasse est célèbre (voir AP1437). Dans ses salons pouvaient se tenir de grandes réunions. Au coin de la rue Catinat et du boulevard Bonard se trouvait la Pharmacie Principale Solirène (voir AP1427), remplacée lors de la rénovation des bâtiments (vers 1930) par diverses boutiques dont Givral, salon de thé et glacier ; ce dernier existe toujours sous cette dénomination. Le centre de la rue Catinat était marqué par le Théâtre municipal, en face du square Francis Garnier (voir AP3948). Puis la rue continuait sa course jusqu’à la rivière, bordée de boutiques, d’hôtels et de maisons de commerce dont la Maison Denis-Frères (voir AP4277). (Comité de Rédaction) Sur l’Hôtel des Postes de Saïgon, voir AP0424.

Mots Clefs : Cochinchine Saïgon 1920 Carte postale Pharmacie Rue Catinat