AP1225-Sallet

AP1225-Sallet

Titre : Annam, sd – Route de Binh Dinh à Qui Nhon

Notice : Carte postale n°72 de la Collection Victor Fievet (voir AP1188). Notule : Routes coloniales autres que la R.C.1.  » Outre la grande artère longitudinale que constitue la route coloniale n°1 (baptisée Route Mandarine), le réseau des routes coloniales comprend 18 autres routes dont la longueur cumulée atteint 6.600 km., sur lesquels 2.910 km. étaient empierrés au 1er janvier 1925 et 1.620 km. terrassés et praticables aux automobiles la plus grande partie de I’année. Les principales sont : – au Tonkin, la route n° 5 entre Hanoï et Haiphong, extrêmement fréquentée et les routes n° 2 (voir AP2146 et 4949), 3 et 6 d’intérêt à la fois administratif, stratégique et économique qui relient la capitale à la haute région (Ha Giang, Cao Bang, Haut Laos) – au Tonkin et au Laos, la route n° 4 (voir AP1279 et 2102), route de ceinture frontière qui part de Mon Cay, suit la frontière de Chine et pénètre au Laos pour aboutir à Vientiane. – en Annam et au Laos, les routes n° 7, 8 et 9 constituent des voies de pénétration qui relient la côte d’Annam à la vallée du Mékong. – les routes n°11 et 12, dans le Sud-Annam qui permettent de tourner la coupure existant encore sur la route coloniale n°1 et donnent accès au sanatorium de Dalat – en Cochinchine, les routes n° 15 et 16 de Saïgon au Cap Saint-Jacques et de Saïgon à Ca Mau et la route n° 13 qui pénètre au Cambodge et relie Saïgon à Kratié sur le Mékong. – au Cambodge, la route n° 17 de Phnom Penh à Kampot et Ha Tien reliant à la mer la capitale cambodgienne et la route n°1 bis qui contourne, par le Nord, la région des grands lacs et conduit aux merveilleuses ruines d’Angkor. Enfin, il convient de signaler particulièrement la route n°14 de Saïgon à Hué par l’intérieur du pays. Cette route, exécutée seulement sur deux tronçons : l’un à son origine en Cochinchine, l’autre, en son milieu, de Ban Mé Thuot à Kontum, constituera après son achèvement une des plus importantes voies de pénétration du pays moï. Des reconnaissances par avion ont été récemment effectuées pour déterminer le choix d’un tracé satisfaisant de la route 14 entre Kontum et Fai Fo, dans une région où les Européens ne peuvent encore pénétrer qu’avec de très grandes difficultés. L’intérêt qui s’attache à la mise eu valeur des terres rouges de la région moï nécessitera le classement de quatre routes coloniales nouvelles, venant s’ajouter au réseau des routes coloniales déjà classées. Ces quatre routes coloniales à classer constitueront la partie principale du réseau routier à établir dans cette région, ainsi qu’il a été dit précédemment. Ce sera la route coloniale 19 de Qui Nhon à Pleiku et Budop, avec embranchement (N°19 bis) vers Kontum « . (A. Pouyanne – Les Travaux Publics de l’Indochine – IDEO – 1926) Sur la route coloniale n°1, dite Route mandarine, voir AP1239. Sur les routes non empierrèes, voir AP4518.

Mots Clefs : Annam Binh Dinh Carte postale Route coloniale Terres rouges