AP1154-Sallet

AP1154-Sallet

Titre : Environs de Hué, après 1904 – Le pont couvert

Notice : Carte postale n°7 de la cinquième série de la Collection Pélissier. Notule : Les ponts couverts en Indochine Les ponts traditionnels au Tonkin et en Annam ont été étudiés par L. Bezacier, alors conservateur des monuments historiques au Tonkin, qui leur a consacré un chapitre dans son livre sur « l’art du Viêt Nam ». Le pont de Than Thuy, près de Hué, a donné lieu à plusieurs monographies dans le bulletin des Amis du Vieux Hué : Le pont de Than Thuy fut construit selon les règles d’architecture dites : Thuong Gia ; Ha Kieu « en haut, une maison ; en bas, un pont » (une maison sur un pont). Ce pont se compose de trois travées ou compartiments. Celui du milieu est surélevé par rapport aux deux autres qui descendent, en pente douce, vers les deux rives de l’arroyo. Le pont repose sur dix-huit magnifiques colonnes en lim disposées sur trois rangs, enfoncées dans le lit du fleuve. Un toit couvert en tuiles demi cylindriques le recouvre. Sur l’un des côtés de la travée centrale, face à l’Est, est une petite chapelle dédiée au culte de Tran Thi Dao. Sur les deux côtés des deux travées inclinées vers les rives sont disposées des banquettes sur lesquelles on jouit d’un vent frais vraiment agréable, même par les plus fortes chaleurs de l’été. La largeur du plancher (4m 70) et la hauteur du toit sont telles qu’on pourrait traverser le pont en automobile, capote levée. L’ouvrage a une longueur de 17 mètres…/… Sur ce pont, le populaire a composé bien des chansons et des marivaudages. Il en est de gais ; il en est de tristes. Une cantilène dit :  » En traversant le pont en tuiles, j’exhale mes chagrins.  » Mon coeur est lourd d’autant de peines, que le pont compte de colonnes qui le supportent « . Un autre chante :  » Quand vous irez, Mademoiselle, sous le pont en tuiles, veuillez me permettre de vous accompagner. J’en serai tout joyeux « . La toiture fut enlevée par le typhon du 11 Septembre 1904. Elle fut restaurée grâce aux cotisations des habitants de Thanh Thuy…/…Le pont est connu du populaire sous le nom de : Cau Thuong Gia,  » pont portant une maison «  (BAVH 1933/IV : Le pont couvert en tuiles….. par H. Lebreton) A propos des ponts couverts, L.Bezacier écrit : « Les ponts qui sont désignés comme « ponts de tuiles » sont en réalité des ponts de bois recouverts par un toit de tuiles. Ils se composent de deux parties nettement distinctes : le pont proprement dit et la maison qui le surmonte. La structure du pont, identique à celle des ponts de pierre, comporte un plus ou moins grand nombre de palées, elles-mêmes composées d’un nombre variable de poteaux s’enfonçant dans le lit de la rivière. Celui de Phat Diem ne comprend que trois poteaux par palée tandis que celui de Khuc Toai, près de Bac Ninh, en comprenait jusqu’à six. Les poutres transversales des palées sont surmontées de longerons longitudinaux sur lesquelles repose le plancher. C’est sur cette infrastructure qui forme le pont proprement dit qu’est construite la « maison ». Celle-ci est composée de trois entrecolonnements, une nef et deux travées latérales. La nef est réservée au passage, tandis que dans les deux travées latérales sont aménagées des banquettes où l’on peut se reposer et qui sont souvent occupées par des marchands ambulants. La charpente, à arbalétriers, ne se différencie guère de celle des galeries de pagodes. La toiture peut être simple, comme au pont de Phu Khe, dans la province de Ha Nam, ou à double étage, comme au pont de Khuc Toai. Au centre de la travée centrale du pont, généralement plus longue que les travées extrêmes, est souvent aménagé un autel dédié aux génies du pont et de la rivière, parfois au donateur du pont. Il y a peu de différence entre les ponts couverts du Tonkin et ceux de l’Annam, dont les plus connus sont ceux de Thanh Thuy et le Pont japonais de Fai Fo. » La « pagode du maître » à Sai Son, près de Son Tay, comporte également deux beaux ponts couverts (voir AP3793). (Comité de Rédaction) Sur le pont japonais de Fai Fo, voir A0383.

Mots Clefs : Annam Thua Thien Après 1904 Carte postale Pont couvert