AP1120-Sallet

AP1120-Sallet

Titre : Région de Tourane, vers 1927 – Tieu Den, le Roi des démons

Notice : Cette image de Tieu Dien (32 cm/14 cm, N° d’inventaire MS 615 AAVH), était utilisée pour se protéger contre les génies malfaisants. Ce dessin fait partie d’un fonds de 600 dessins de « magie conjuratoire » recueillis par Albert Sallet auprès du sorcier de Tourane. Les images peintes sur papier de riz pouvaient être pulvérisées et avalées avec du thé par celui ou celle que l’on voulait soustraire aux esprits malfaisants. Elle correspond à la légende expliquée dans la notule ci-dessous. Notule : Le mythe de Tieu Dien « On raconte qu’autrefois, dans le Pays des Neuf Régions (Cuu Châu), s’agitait une quantité considérable de fantômes et de démons mauvais qui affligeaient de leur malice les habitants de la contrée. Alors, dans tout le royaume, on ne voyait que misère et calamité. Les Diables qui agissaient contre la tranquillité des gens étaient des esprits des plus redoutables qui avaient affronté les plus grands génies envoyés contre eux. Le Dieu gardien des pagodes (Hô Phap), lui-même, chargé par l’Empereur de Jade (Ngoc Hoang) de les combattre, avait dû reculer. L’Etre Suprême (Thai Thuong) mit la Boddhisatva (Quan Am) au courant de la lutte engagée et des insuccès répétés, en même temps que du désordre qui régnait dans le Pays des Neuf Régions ; mais la Boddhisatva, habile, décida de la création d’un personnage spécial qui devait se nommer le Roi des Démons, Tieu Dien, et devait être appelé à la réorganisation du royaume troublé. La Trinité Bouddhiste donna semblablement à l’Etre Suprême trois montagnes qu’ils placèrent sur sa tête. Les cinq génies des cinq points cardinaux lui attribuèrent cinq blocs qu’ils accolèrent sur sa face. Les sept bouddhas ornèrent sa mâchoire supérieure de sept dents. Chan Vo lui fit présent d’un drapeau, et l’Etre Suprême, de « talents spéciaux ». Le Génie du Tonnerre (Hoa On) lui mit des flammes dans la bouche. Ainsi équipé, Tieu Dien se rendit sur le lieu de sa mission. Il y soumit le monde des fantômes et des démons. Alors l’Empereur de Jade lui demanda d’exercer une surveillance sur le peuple des âmes errantes. C’est de l’Empereur de Jade qu’il tient le titre de « Grand lettré à la bouche brillante, Roi des Démons (Tieu Dien Dai Sy Diem Khau Qui Vuong) ». De nos jours, les sorciers lui rendent un culte ; dans chacune de leurs cérémonies, ils l’invoquent et lui demandent de leur fournir les âmes errantes, les Âm Hôn utiles. «  Mythe recueilli par A. Sallet auprès d’un sorcier de Tourane (Da Nang) en 1927. (Jean-Pierre Raynaud) Voir les autres dessins de magie conjuratoire contenus dans le CD Rom, de AP4865 à AP4939. Sur les esprits malfaisants en Annam, voir AP4866.

Mots Clefs : Tourane Vers 1927 Sorcier – Démon Magie conjuratoire – Esprit malfaisant Dessin